100 000 formations supplémentaires pour les emplois non pourvus

Par , le 30/07/2013

Après la définition du plan d’urgence en juin 2013, prévoyant la formation de 30 000 demandeurs d’emploi d’ici la fin de l’année, le président Hollande a annoncé, le 23 juillet lors de son déplacement à Dunkerque, la création de 70 000 places supplémentaires en 2014 avec un objectif : répondre aux offres d’emploi non pourvues faute de trouver les bonnes compétences.

70 000 formations en plus en 2014

WorkshopLa formation en tant que sauveur de l’emploi, le gouvernement n’hésite pas à le marteler, désormais relayé par le chef d’État. Celui-ci a en effet réaffirmé, lors de son déplacement à Dunkerque le 23 juillet 2013, la volonté de développer les formations professionnelles dans les prochains mois. Cela devrait se matérialiser, d’ici fin 2014, par l'ouverture de 70 000 places supplémentaires, venant faire écho aux 30 000 formations déjà annoncées et qui devraient être ouvertes avant la fin 2013. 

Ces nouvelles créations visent avant tout à apporter une réponse aux emplois qui restent non pourvus chaque année, tout en s’adressant prioritairement aux chômeurs. Manque de candidats, formations non adaptées aux besoins, les raisons sont multiples. Pour le Président, « L’enjeu est de construire un appareil de formation pour former aux métiers de demain », en se projetant dans les 10 prochaines années pour identifier les professions qui recruteront.

Le nombre mal connu des emplois non pourvus 

L’idée de développer les formations professionnelles pour permettre aux entreprises de recruter n’est pas nouvelle. Le gouvernement actuel y ajoute cependant une donnée supplémentaire en jouant la carte de l’avenir, souhaitant dépasser la seule ambition de diminuer le nombre de demandeurs d’emploi. L’occasion aussi de faire de la « formation aux emplois prioritaires » un enjeu de croissance.

Le nombre d’emplois non pourvus reste encore aujourd’hui mal connu. Celui-ci varie en effet fortement d’une estimation à une autre, semblant se situer entre 100 000 et 300 000 postes.