82 % des Français prêts à se former pour mieux convenir aux besoins de l’entreprise [Sondage exclusif Tissot]

Par , le 27/03/2012

La récente enquête menée par les Éditions Tissot est particulièrement riche d’enseignements concernant la vision des salariés sur leur emploi et sa pérennité. Plus précisément, 57 % des employés envisagent aujourd’hui une réduction des effectifs dans leur entreprise. Pour agir face à cette menace, 82 % se disent prêts à se former pour mieux convenir aux besoins de l’entreprise.

La question de la sauvegarde de l'emploi

Si les crises ont depuis quelque temps pris l'habitude de venir perturber la sphère économique, il semblait être un domaine sur lequel elle restait sans prise : le moral des Français et leur relation à l'emploi. Selon le dernier sondage* commandé par les Éditions Tissot, cette idée semble pourtant avoir bien changé.

En effet pas moins de 40 % des salariés estiment aujourd'hui leur poste menacé, que ce soit dans le secteur privé, comme dans le public. Loin de rester en position attentiste, le sondage montre aussi la volonté d'une grande majorité de travailleurs de faire évoluer cette situation à leur avantage.

Ainsi, si 73 % se disent prêts à travailler plus pour sauver leur emploi, tout en étant rémunérés en conséquence, ils sont également nombreux à envisager la formation ou un nouvel emploi au sein de l'entreprise.

La formation professionnelle, acteur de la défense de l'emploi

Selon ce sondage, 75 % des salariés accepteraient, ainsi, un changement de poste et de fonction, ou même, pour 27 % d'entre eux, une mutation à l'étranger.

Autre point très important, la formation. Pour 82 % des salariés sondés, elle représente une solution de préservation de l'emploi. Bien intégrée par les employés du public et du privé, elle apparaît comme essentielle pour mieux répondre aux nouveaux besoins de l'entreprise. Pour cela, les solutions de formation sont multiples, que ce soit dans le cadre du plan de formation ou à titre individuel, via le CIF ou le DIF.

Enfin, les employés envisagent également un réaménagement de leur temps de travail, toujours dans ce même objectif de relancer l'activité de leur entreprise.

Reste alors à déterminer si ces solutions sont en adéquation avec les besoins des entreprises et répondent bien à la situation actuelle pour relancer l'emploi…

*Sondage réalisé par OpinionWay sur commande des Éditions Tissot du 15 au 17 février 2012 auprès d'un panel représentatif de 1 145 salariés.

Au 1er janvier 2015, le compte personnel de formation remplace le DIF. Découvrez ce qui va changer :

Compte personnel de formation : comment le salarié peut-il mobiliser son compte ?

Compte personnel de formation : comment est-il alimenté ?

Compte personnel de formation : qu’advient-il du DIF ?

Compte personnel de formation : qui prend en charge la rémunération du salarié en formation ?

Compte personnel de formation : quelles sont les formations éligibles ?

 

> Découvrir le dossier complet

 

Téléchargement gratuit :

TéléchargementTéléchargez notre dossier complet sur la réforme de la formation professionnelle