Budget formation : quelles solutions pour mieux le dépenser ?

Par , le 04/08/2014

Si les budgets formation restent constants dans les entreprises, il est aujourd’hui demandé aux responsables de faire davantage avec le même montant alloué. Cela entraîne une révision des priorités et l’utilisation de circuits d’aide pour former plus d’employés dans le même budget et servir au mieux les objectifs de chaque société.

Actualité : Budget formation : quelles solutions pour mieux le dépenser ? - Tissot Formation
Si les budgets formation se maintiennent, avec même une augmentation du nombre des entreprises y consacrant au moins 3 % de leur masse salariale, les objectifs attendus ont en revanche évolué. Désormais, l’idée est bien de faire plus avec les mêmes dotations et, dans l’ensemble, cela semble plutôt bien fonctionner, avec des aménagements obligatoires et une nouvelle façon de penser la 
formation professionnelle.

Ainsi, le défi à relever pour les responsables formation est bien souvent de former à montant équivalent trois à quatre fois plus de personnes. Pour cela, l’une des premières mesures mises au point dans les entreprises est la rationalisation des dépenses avec une négociation des contrats et un regroupement des achats pour obtenir des prix remisés auprès des prestataires.

Les entreprises redécouvrent aussi les circuits traditionnels en se rapprochant des OPCA pour bénéficier des financements proposés. Car outre la négociation effectuée directement par l’organisme auprès des prestataires, celui-ci mobilise également des ressources complémentaires permettant de diminuer les coûts, tels que le FPSPP, l’État, les régions ou l’Agefiph.

Une révision des besoins en formation

L’autre point d’économie concerne le plus souvent les formations en elles-mêmes pour se concentrer exclusivement sur l’intérêt de l’entreprise. Du développement des compétences du salarié, il est ainsi progressivement préféré des actions de formation liées à l’adaptation et au maintien au poste de travail. Les projets de formation sont désormais intégrés à la vision de l’évolution de l’entreprise pour l’aider dans cette démarche. Cela implique aussi un suivi des stages réalisés pour en définir la portée.

Pour tenir ces défis, les sociétés sont aujourd’hui nombreuses à externaliser aujourd’hui certaines tâches, notamment la négociation des tarifs et la recherche de financements. Cela donne au responsable de formation un temps plus important à la définition de la stratégie de développement de l’entreprise et à la mise en place des bons apprentissages. L’objectif établi est alors clairement de franchir les nouvelles étapes avec du personnel déjà préparé aux futures échéances au travers de compétences acquises et servant pleinement les intérêts de la société.

Formations sur le même sujet :