Dans quelle mesure peut-on parler de politique à son travail ?

Par , le 15/12/2011

Les Éditions Tissot ont publié une enquête il y a quelques semaines, sur les inquiétudes des salariés en matière de politique. Si l’on parle de plus en plus facilement de sujets liés à la politique dans les bureaux, il reste cependant encore quelques tabous et quelques retenues face à ce domaine qui fait souvent polémique.

La politique fait son entrée dans l'entreprise

Selon le sondage publié par les Editions Tissot il y a quelques semaines, les salariés hésitent de moins en moins à parler de politique sur leur lieu de travail. Ainsi, 57 % des personnes interrogées discutent de ces sujets avec leurs collègues.

Ouvert à la discussion, les salariés sont notamment protégés dans leurs idées par le mutisme du Code du Travail, qui ne prévoit aucune sanction pour une personne souhaitant discuter politique à son bureau. Certains salariés posent cependant des limites à ces sujets polémiques.

Les limites de la politique au travail

Si les salariés parlent de plus en plus facilement de politique sur leur lieu de travail, ils posent cependant des limites à ces sujets de conversation. Ainsi, selon l'étude publiée par les Editions Tissot, 39 % des personnes interrogées trouvent acceptable qu'on puisse discuter des raisons de son vote, mais seulement 23 % d'entre eux acceptent la distribution de tracts, et 18 % trouvent normal l'installation d'affiches, de badges ou d'autocollants sur le lieu de travail.

Toujours selon l'enquête, les jeunes seraient plus tolérants en ce qui concerne les discussions sur la politique, avec 45 % des 18-24 ans, contre seulement 38 % des plus de 35 ans. Si l'entreprise devient peu à peu une agora, où il est important de discuter des impératifs sociaux et de l'avenir politique, elle doit cependant rester un terrain assez neutre.

Un employeur peut-il interdire à ses salariés de parler de politique au sein de l'entreprise ?

Un salarié peut-il être sanctionné s'il parle politique sur son lieu de travail ?

Un salarié peut-il être sanctionné s'il fait de la propagande politique dans son entreprise ?