Des outils pour mesurer l’efficacité des formations professionnelles

Par , le 21/05/2015

L’analyse des résultats des formations professionnelles est devenue un incontournable avec la réforme entrée en application au 1er janvier 2015. Pour réaliser ces opérations de mesure, plusieurs outils peuvent être utilisés, tenant compte à la fois des compétences acquises, de l’expérience et du savoir de chaque salarié.

Si la vérification des acquis de la formation professionnelle n’était jusque-là que peu prise en compte dans les entreprises, les nouvelles règles établies par la réforme ont changé la donne. Ainsi, en quelques mois, les sociétés sont passées d'une obligation de payer à celle de former.

Pour mesurer l’impact de chaque formation, plusieurs méthodes sont aujourd’hui employées avec deux techniques principales : la vérification de la montée en compétences et la mesure du retour sur investissement.

Dans le premier cas, cette mesure est très souvent proposée par les organismes de formation. Elle prend la forme d’un questionnaire à froid s’appuyant sur plusieurs situations en lien avec les acquis de la formation professionnelle. Dans le même temps, elle permet de contrôler les compétences qui restent à développer pour chaque collaborateur.

La seconde méthode repose, elle, sur des données davantage chiffrées. Cet état implique d’être vigilant sur les indices pris en compte pour éviter d’obtenir des résultats faussés. Elle nécessite aussi la mise en place d’un tableau de bord permettant de faire la différence entre les bénéfices de la formation constatés et les coûts engagés.

Ainsi, ces deux techniques permettent de façon distincte de dresser le bilan des formations professionnelles mises en place et les résultats – positifs ou non – qui en découle. Une manière de mieux définir et préparer les plans de formation suivants pour les faire réellement entrer dans la stratégie d’évolution des compétences de l’entreprise.