Des résultats plus mesurés pour la VAE par rapport à ses débuts

Par , le 11/01/2016

Selon les chiffres publiés en novembre 2015 par la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp), la VAE a enregistré sur 2014 une baisse du nombre de ses validations. Plus largement, ce sont tous ses résultats qui sont en recul, inclus le dépôt de dossiers et leur recevabilité par les services du ministère de l’Éducation nationale.

Si le nouveau CPF affiche chaque mois de bons chiffres, la VAE, quant à elle, semble plus en demi-teinte.

En effet, fortement appréciée et utilisée lors de sa création en 2002 et les années suivantes, la validation des acquis de l’expérience a vu ses résultats baisser dès 2006. Les chiffres de 2014 publiés par la DEPP le démontrent bien. Ainsi, le nombre de dossiers accordés représente une baisse de  3 %. La même tendance apparaît pour le dépôt des dossiers (diminution de 4 %).

Autre élément expliquant en partie cette baisse significative: son accompagnement ! En effet, ce dernier a aussi chuté: 6 % par rapport à 2013. Pour 53 % des personnes optant pour la VAE, le financement provenait de la formation continue, pour 41 % des personnes, il provenait d’aides publiques, principalement destinées aux demandeurs d’emploi. Enfin, 6 % ont financé eux-mêmes les prestations d’accompagnement, représentant deux points de plus que l’année précédente.

Les diplômes validés correspondent majoritairement au CAP Petite enfance (environ 70 % des dossiers de CAP), à la mention complémentaire aide à domicile (78 % des mentions complémentaires) et au BP Coiffure (65 % des brevets). De même, cinq spécialités des BTS et Bac professionnel concentrent plus de la moitié des demandes dans ces branches.

Il est à noter que l’obtention de diplômes par le biais de la VAE a représenté 2,5 % des diplômes professionnels délivrés sur toute l’année 2014.

Catégories de l'article :

Formations sur le même sujet :