Digital learning : s’adapter pour se développer

Par , le 09/03/2015

Le digital learning occupe désormais une place importante dans le domaine de la formation. Pour rester efficace, il doit toutefois s’adapter aux évolutions matérielles et d’apprentissage. Une avancée qui passe par plusieurs points.

Actualité : Digital learning : s’adapter pour se développer

Le e-learning a évolué depuis ses débuts. D’une arrivée timide de l’informatique dans la formation professionnelle, les nouveaux outils sont aujourd’hui devenus les clés des nouveaux apprentissages en développant des solutions pour en améliorer la qualité. Désormais, il est davantage fait référence à la mobilité et aux données en ligne, deux éléments clés du digital learning.Mais celui-ci, bien que récent, doit aussi envisager sa révolution pour s’adapter aux nouvelles façons d’apprendre et répondre à d’autres usages.

La première évolution concerne l’organisation même des apprentissages. En effet, le salarié a maintenant un rôle de décideur en matière de formation. Cela se traduit aussi par une modification du rôle de responsable de formation qui devient force de proposition. Il doit envisager des apprentissages individualisés et personnalisés qui, pour la plupart, se dérouleront à distance pendant ou en dehors du temps de travail.

Ces avancées dans l’organisation même des formations trouvent également leur source dans un autre phénomène, celui de l’évolution des moyens amenée par les progrès informatiques. Cela comprend les services en ligne et les fonctionnalités dédiées, dont les MOOCs ou SPOCs en sont les premiers exemples. Tous ont dans tous les cas un même objectif : participer au maintien des compétences des salariés. Cela passe donc par une nouvelle vision de la formation avec, en première ligne, l’idée nouvelle de la mobilité. Cette autre approche des apprentissages reste encore à développer pour une totale adaptation des moyens aux enjeux de la formation.

Formations sur le même sujet :