Formation aux risques psychosociaux

Par , le 23/04/2010

Risques psychosociaux : de quoi parle-t-on ? Comment identifier les pratiques à risque ? Comment prévenir et communiquer auprès de la Direction et des salariés ?
Gautier BERNARD, responsable pédagogique, revient sur les premières questions à se poser face à la pression juridique et sociale actuelle.

Jusqu'à quel point la responsabilité de l'employeur est-elle engagée ?

Dernièrement, les juges ont largement durci leur position en désignant l'employeur responsable en cas de dégradation de la santé physique et morale des salariés en lien avec le travail :

- Le 3 février 2010, l'employeur manque à son obligation de sécurité dès qu'un salarié est victime de harcèlement ou de violences sur son lieu de travail, même s'il a pris des mesures pour faire cesser ces agissements (Cour de cassation, n° 08-44019 et 08-40144).

- le 17 février 2010 : l'altération de l'état de santé du salarié liée à une dégradation de ses conditions de travail cause un préjudice que l'employeur doit réparer (Cour de cassation, n° 08-44298).

"Réagir" ne suffit plus , l'employeur doit aujourd'hui tout mettre en œuvre pour éviter les situations à risque.

En savoir plus sur la formation risques psychosociaux.

 

Quels sont les indicateurs à suivre de près ?

Plusieurs outils de diagnostic peuvent être utilisés :

- entretiens individuels ou collectifs avec des travailleurs et différents acteurs,

- questionnaires : Karasek, WOCCQ, Siegrist, etc.,

- étude de l'activité au poste de travail permettant de mesurer l'écart entre le travail prescrit et le travail réel. Ces observations ont l'avantage d'impliquer les salariés.

Les indicateurs, que nous découvrirons dans la formation risques psychosociaux, doivent se baser sur le fonctionnement de l'entreprise (horaires, activité, formation, etc.), sur l'absentéisme et sur la sécurité (accidents du travail, postes à risques, TMS, etc.).

En savoir plus sur la formation risques psychosociaux.

 

Quels sont les symptômes qui doivent vous alerter ?

Voici des exemples de symptômes : sensation de fatigue persistante, crises de larmes ou de nerfs ou d'angoisse, inquiétude et irritabilité accrues, pertes de mémoire, douleurs sans raison apparente, vertiges, isolement social…

Et des exemples de maladies : troubles musculo-squelettiques (TMS), hypertension, voire infarctus.

Ces modifications de comportement (qui seront abordées dans la formation risques psychosociaux) vont elles-mêmes engendrer une démotivation, un absentéisme, une perte de productivité, des accidents du travail ou maladies professionnelles préjudiciables au bon fonctionnement de l'entreprise et dont le coût viendra fragiliser la santé financière de l'entreprise.

En savoir plus sur la formation risques psychosociaux.