Formation des chefs d’entreprises : profitez des financements !

Par , le 28/05/2012

Quel que soit le statut du chef d’entreprise, celui-ci bénéficie de droits à la formation. Découvrez les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour vous former sur de nouvelles compétences et assurer ainsi le développement de votre société.

Le financement des formations aux chefs d'entreprises non salariés

Formation chefs d'entreprisesSi les solutions de formations ont été développées ces dernières années en faveur des salariés, les chefs d'entreprise n'en ont pas non plus été oubliés. Trop peu sont pourtant informés qu'ils peuvent bénéficier chaque année d'aides en ce sens. Pour assurer le développement de son entreprise, c'est pourtant un point essentiel, permettant de se tenir au fait des dernières technologies et découvrir ou approfondir de nouveaux domaines et connaissances.

En tant que chef d'entreprise non salarié, une aide à la formation est notamment accessible auprès de l'organisme collecteur dont dépend son activité. Celle-ci est liée à la cotisation formation, obligatoire pour toute entreprise et gérée par les Fonds d'assurances formation. Les aides varient alors suivant les règles fixées par chaque organisme, en fonction de l'activité du chef d'entreprise et de son code NAF.

Par exemple, les entreprises de commerce dépendent principalement de l'Agefice, donnant droit à un montant de formation annuel de 1 500 €, avec un maximum de 1 000 euros par formation. Si celle-ci est qualifiante, le montant alloué s'élève alors à 1 600 € par an. À noter, ce type d'aide à la formation bénéficie également aux conjoints-collaborateurs et conjoints associés. Une limite existe cependant, celle du type de formation. Ainsi, l'e-learning n'est, à ce jour, pas pris en charge, son suivi pédagogique n'étant pas jugé suffisant.

Le crédit d'impôt, autre solution de financement de la formation des chefs d'entreprises

Toutes les sociétés bénéficient également d'un crédit d'impôt formation, sans distinction de forme juridique ou d'activité professionnelle. Celui-ci est limité à 40 heures par an, multiplié par le taux horaire du SMIC. Seule obligation, ces dépenses doivent être dans l'intérêt de l'entreprise. Aussi, ne comptez pas suivre une formation sur la gestion du stress et pouvoir la faire passer dans le cadre de ce dispositif financier.

Enfin, il est possible de bénéficier d'aides mises en place par les conseils régionaux, dans le cadre des programmes régionaux de formation (PRF). Pour en connaître les modalités, il est conseillé de se renseigner directement auprès de la collectivité.

La formation pour les chefs d'entreprises salariés

Pour les chefs d'entreprises salariés, les solutions d'aides financières à la formation sont simplifiées. Ainsi, le responsable bénéficie des mêmes droits en la matière que chacun des salariés. Dans ce cadre, il cumule chaque mois les heures de DIF pour obtenir un droit à la formation de 20 heures par an, dans la limite de 120 heures. C'est alors l'entreprise qui prend en charge les frais afférents, sur le budget consacré.

À noter, cette action de formation permet également de bénéficier du crédit d'impôt afférent, porté sur l'impôt société.

Photo : Creative Commons

Au 1er janvier 2015, le compte personnel de formation remplace le DIF. Découvrez ce qui va changer :

Compte personnel de formation : comment le salarié peut-il mobiliser son compte ?

Compte personnel de formation : comment est-il alimenté ?

Compte personnel de formation : qu’advient-il du DIF ?

Compte personnel de formation : qui prend en charge la rémunération du salarié en formation ?

Compte personnel de formation : quelles sont les formations éligibles ?

 

> Découvrir le dossier complet

 

Téléchargement gratuit :

TéléchargementTéléchargez notre dossier complet sur la réforme de la formation professionnelle

Formations sur le même sujet :