Formation professionnelle : 80 % des demandes concentrées sur 10 domaines

Par , le 27/07/2012

Les formations sont aujourd’hui pleinement entrées dans le quotidien de la vie des entreprises. C’est alors l’occasion d’observer l’évolution des centres d’intérêt et les choix des dirigeants pour former leurs salariés. Une constante est, dans le même temps, de plus en plus marquée : l’intérêt porté à un nombre de formations réduit.

Un choix de formations semblable d'une année sur l'autre

Formation professionnelle : 80 % des demandes concentrées sur 10 domainesC'est un constat, la formation professionnelle demeure un domaine important dans la vie de chaque entreprise, malgré les freins au développement que connaissent aujourd'hui de nombreux secteurs. Ainsi, les salariés bénéficient de ces journées, que ce soit pour des sessions spécifiques et choisies, ou pour des apprentissages imposés par la direction, permettant généralement à chaque entreprise de disposer d'un personnel aux compétences élargies, répondant aux nouveaux besoins de la société.

Aussi, la présence des langues à la première place des formations les plus demandées ces dernières années n'est en rien étonnante. Elle répond à l'obligation, pour beaucoup de structures, de développer leur marché hors des frontières, afin d'assurer leur pérennité. L'informatique occupe aussi une position de choix en connaissant un regain d'intérêt, tandis que les formations dédiées à la sécurité et la qualité restent également au premier plan.

Outre ces secteurs, deux autres plus spécifiquement centrés sur le côté humain sont aussi très présents dans les demandes de formations : le développement personnel / efficacité professionnelle et le management.

En tout ce sont ainsi quelque 10 formations qui représentent plus de 80 % des demandes globales.

Des demandes en DIF semblables

Si les demandes de formation associées à l'entreprise relèvent d'une volonté de la direction de former son personnel sur un secteur spécifique, le DIF, pour sa part, vient d'une demande de chaque salarié. Les résultats comparatifs entre ces deux types de formations sont donc particulièrement instructifs, d'autant qu'ils font apparaître des choix semblables.

Ainsi, on retrouve en première position des formations DIF, les langues, avec un taux de demandes s'élevant à plus de 39 %. De la même façon, la deuxième formation la plus suivie, toujours dans ce cadre, est le développement personnel, puis l'informatique.

Ces données viennent confirmer l'idée que la volonté de formation est la même chez les salariés et les chefs d'entreprises. Le résultat attendu est en revanche différent, orienté vers un but pratique pour les sociétés, tandis que les employés y voient d'abord un outil de connaissance personnelle et d'épanouissement personnel.

Au-delà de ces chiffres, reste alors à connaître la réalité sur le terrain. Affaire à suivre…

Au 1er janvier 2015, le compte personnel de formation remplace le DIF. Découvrez ce qui va changer :

Compte personnel de formation : comment le salarié peut-il mobiliser son compte ?

Compte personnel de formation : comment est-il alimenté ?

Compte personnel de formation : qu’advient-il du DIF ?

Compte personnel de formation : qui prend en charge la rémunération du salarié en formation ?

Compte personnel de formation : quelles sont les formations éligibles ?

 

> Découvrir le dossier complet

 

Téléchargement gratuit :

TéléchargementTéléchargez notre dossier complet sur la réforme de la formation professionnelle

Formations sur le même sujet :