Gouvernement : priorité à la formation pour les jeunes

Par , le 15/05/2014

Avec le changement de gouvernement vient l’heure des nouveaux programmes d’action. François Rebsamen, désormais en charge de l’emploi et, par extension, de la formation professionnelle, vient de détailler ses priorités pour favoriser le retour à l’emploi. Sa cible : les jeunes.

Gouvernement : priorité aux jeunes - Tissot Formation  

Si la fonction a perdu l’appellation, la formation professionnelle appartient toujours aux missions associées au ministère du Travail. À la suite du changement de gouvernement, François Rebsamen, nouveau ministre de l’Emploi, vient d’ailleurs de détailler son plan d’action. La nouvelle priorité concerne ainsi les jeunes, afin d’enrailler a courbe du chômage touchant les moins de 25 ans.

Le nouveau ministre du Travail et de l’Emploi a mis en avant la nécessité de développer l’apprentissage, mettant de côté – pour un temps – la formation professionnelle dont les actions ont déjà été menées avec la réforme votée en février. Les objectifs sont donc d’aboutir à l’entrée de 50 000 jeunes en alternance d’ici 2017. Le pari est grand, surtout après la diffusion des chiffres pour 2013 qui ont vu le nombre d’inscrits en apprentissage diminuer de 8 %. Ce projet devrait s’inscrire dans le cadre d’un plan de relance de l’alternance, qui devrait voir le jour au cours des prochaines semaines.

Cette initiative pourrait aller dans le sens des attentes des entrepreneurs. En effet, selon un récent sondage CSA, 85 % des Français font davantage confiance à l’apprentissage qu’aux contrats d’avenir pour lutter contre le chômage des jeunes. 

François Rebsamen compte toutefois bien sur les contrats aidés pour réduire le nombre de chômeurs, notamment avec les contrats de génération. Le nouveau ministre a d’ailleurs regretté le manque d’information sur ce type d’aide à l’emploi, appelant à plus de communication sur le sujet. 

Formations sur le même sujet :