Information des salariés sur le compte personnel de formation

Par , le 09/06/2015

A la différence du DIF, les entreprises n’ont pas d’information à donner à leurs salariés concernant les droits qu’ils acquièrent au titre du CPF. Il est néanmoins conseillé de mettre en place une communication claire sur le fonctionnement général du CPF vis-à-vis des salariés. D’autant que 6 mois après sa création, ce dispositif reste encore largement méconnu des salariés…

Compte personnel de formation : les avantages d’une meilleure information

Le CPF s’effectue avant tout à l’initiative du salarié, qui est libre de choisir la formation qu’il veut suivre, sous réserve bien sûr qu’elle soit éligible à ce dispositif et d’en obtenir le financement. Dans certains cas, le salarié peut même se passer de l’accord de son employeur pour utiliser son CPF (notamment pour les formations hors temps de travail). Mais les entreprises peuvent aussi retirer des avantages à ce que le salarié utilise son CPF.

1er avantage : une formation suivie par le biais du CPF ne sera pas mise à la charge du plan de formation.

Lorsque le budget formation de l’entreprise est épuisé, il est donc intéressant de pouvoir échanger  avec le salarié et  de lui suggérer de mobiliser ses heures de formation pour réaliser des actions de formation que l’employeur estime utiles à l'entreprise. Cet échange peut notamment se faire lors de l’entretien professionnel.

Attention : Au final, seul le salarié pourra décider de suivre ou non la formation au titre de son CPF. Il faudra son accord exprès pour mobiliser ses heures.

2nd avantage : remplir l’obligation de formation des entreprises.

Une entreprise ne peut pas laisser des années un salarié sans formation. Cela l’exposerait au versement de dommages et intérêts pour manquement à l’obligation d’adaptation au poste de travail et de maintien de l’employabilité.

De plus, l’utilisation du CPF permet également de justifier que le salarié a bien suivi une formation lors de l’entretien de bilan qui doit avoir lieu tous les 6 ans.

Compte personnel de formation : comment communiquer ?

La première chose à expliquer aux salariés, c’est que l’employeur ne gère pas le CPF ni les droits acquis. Il est donc primordial de leur expliquer que c’est eux qui doivent faire la démarche de s’inscrire sur le site moncompteformation.gouv.fr et de reporter sur leur compteur d’heures celles précédemment acquises au titre du DIF.

Il est également conseillé de présenter les grandes lignes du CPF aux salariés et ses différences par rapport au DIF (heures acquises, démarches à entreprendre, etc.). Cette information peut être faite par le biais d'un courrier (qui a pu être joint au relevé d'heures de DIF envoyé en début d'année), par l'envoi d'un courriel, par affichage de posters d'information ou encore remise de dépliants.

A cet effet, sachez que les Éditions Tissot vous proposent un « Dépliant  compte personnel de formation et autres dispositifs de formation » pour vous aider à informer le salarié des différents dispositifs de formation qu’il peut décider d’utiliser (CPF, CIF, VAE, etc.).

Formations sur le même sujet :