Informer les salariés sur la formation professionnelle : les clés de la réussite !

Par , le 09/11/2015

Rares sont les salariés qui sont sûrs de leur avenir dans leur métier ou dans leur entreprise. La réforme de la formation professionnelle du 5 mars 2014 révolutionne les dispositifs de formation et confirme le concept de formation tout au long de la vie. A cet effet, on parle de sécurisation de la formation professionnelle. Mais quel est le rôle du responsable formation dans ce processus de sécurisation ?

Le renforcement des phases d’élaboration des projets professionnels et de formation

Réunion CE OB SCE_000004031766LargeLa formation professionnelle tout au long de la vie doit permettre à chaque personne, indépendamment de son statut, d’acquérir ou d’actualiser des connaissances et des compétencesfavorisant son évolution professionnelle.

Le passeport formation, la validation des acquis de l’expérience, le bilan de compétences, le conseil en évolution professionnelle, l’entretien professionnel désormais obligatoire tous les 2 ans ainsi que le bilan récapitulatif tous les 6 ans démontrent bien la volonté de rendre le salarié acteur de son parcours professionnel et de sécuriser ce dernier.

De nombreux dispositifs existants ont donc été aménagés et de nouveaux dispositifs ont été créés. Tous ces dispositifs peuvent actuellement être utilisés. 

Notez-le : le dispositif est le cadre juridique dans lequel la formation se déroule. Il renvoie à des conditions particulières d’organisation et à un mode de financement spécifique.

Le devoir d’information du responsable formation

L’information des salariés sur la formation professionnelle ne constitue pas une obligation pour l’employeur. Cependant, la mise en place d’une stratégie de communication efficace est une condition majeure pour adhérer et favoriser les départs en formation.

Un grand nombre de salariés ignorent les possibilités qui leur sont proposées en matière de formation professionnelle.

De plus, la plupart d’entre eux sont réticents à l’idée de partir en formation ou encore faire le point sur leur parcours professionnel.

Pour informer les salariés de leur droit et des possibilités offertes en termes de dispositif de formation, l’employeur peut se faire aider des représentants du personnel. En effet, ces derniers repèrent les besoins en formation et les attentes des salariés. Ils vont donc les informer sur les dispositifs, les sensibiliser sur l’importance de la formation pour se maintenir dans l’emploi, accéder à de nouvelles compétences et également évoluer dans leur carrière.

De plus, les membres du CE sont informés et consultés sur le plan de formation. La dernière réunion doit se tenir le 31 décembre de chaque année au plus tard. Les IRP doivent s’y prendre suffisamment tôt pour que la construction du plan de formation s’élabore de manière participative avec et au service des salariés et de l’entreprise.

Notez-le : la formation des salariés et l’élévation de leur niveau de qualification sont aussi des facteurs qui participent au développement des entreprises.

Formations sur le même sujet :