Interview : prise de fonction d’une jeune Responsable Formation

Par , le 04/02/2016

Il est la plupart du temps très difficile de s’affirmer dans une nouvelle fonction lorsqu’un salarié évolue dans une même entreprise. Afin de gagner en légitimité, le parcours est souvent jalonné de certification ou autre reconnaissance via une formation professionnelle au métier de Responsable Formation.

Les contours du futur compte personnel de formation

Olga DLUZNIEWSKI, nouvellement diplômée (Responsable Formation et Développement des Compétences – Niv. 2) est promue au poste de Responsable Formation au sein du Pôle Matériaux Innovants chez Saint-Gobain suite au suivi d'une formation d'une durée de 12 mois. Cette dernière revient sur son parcours dans cette prise de fonction et ses premiers pas au poste de Responsable Formation.

 

 

Avant de travailler au sein du service formation de cette entreprise, quel fut votre parcours professionnel ?

 

Après un Bac Littéraire option scénographie, j'ai intégré l'Ecole Pratique du Tourisme préparant au poste de « Billettiste voyage d'affaires » niveau équivalent Bac +2.

J'ai occupé des postes de chargée de voyages dans des implants (agences de voyages intégrées au sein de grandes entreprises comme TF1, la Société Générale, Sextant Avionique notamment). Mon dernier client au sein d'Havas a été la société Saint-Gobain qui avait besoin d'une personne pouvant accompagner l'intégration d'un outil de réservation de voyages professionnelles en ligne tout en assurant en parallèle une mission d'Assistante de direction.

A travers mon rôle d'Assistante de direction pour 140 personnes (ingénieurs sur la France et l'international), j'ai eu à gérer des problématiques de gestion RH pures tout en y intégrant des sujets sur la formation.

Au bout de 6 années dans le « business travel » et observant la transformation du métier d'agent de voyages avec l'arrivée des outils web, il me fallait donner une autre orientation à ma carrière, j'ai donc accepté la proposition de Saint-Gobain de passer sur un pôle DRH Formation uniquement.

La Responsable Formation Saint-Gobain Glass France, à cette époque, m'a donc demandé d'intégrer son équipe. J'ai accepté ce nouveau challenge qui allait me conduire à faire de la formation une nouvelle corde à mon « arc » RH.

Finalement, je me suis sentie à ma place rapidement, mais j'ai dû passer par toutes les étapes avant de pouvoir être force de proposition au sein du pôle.

Ainsi, j'ai intégré la DRH Formation en tant qu'Assistante de formation, puis gestionnaire, puis Responsable adjointe et enfin Responsable du service formation.

 

Comment êtes-vous arrivé à la fonction de Responsable Formation au sein de votre entreprise ? Quelles ont été les évolutions et surtout en combien de temps ?

 

Je me suis formée essentiellement « on the job » au moment de ma prise de fonction avec l'appui de ma Responsable hiérarchique de l'époque. Il m'a fallu relever de nombreux challenges pour arriver au poste de Responsable Formation, mais c'est aussi ce qui m'a construit dans ma fonction aujourd'hui.

Cependant, j'ai rapidement compris qu'il fallait, si je souhaitais évoluer (tant en termes de reconnaissances internes qu'externes) que j'obtienne une certification me permettant de prétendre à un passage au niveau cadre et donc à un poste de Responsable. C'est aussi cette formation et cette évolution qui me permettrait de faire entendre ma voix.

J'ai donc sollicité mon entreprise pendant près de 4 ans pour intégrer le cursus RFDC au sein du CESI de Nanterre. Ce projet qui aura finalement été accepté après une longue absence personnelle et un repositionnement stratégique au sein de l'équipe en place. L'entreprise a souhaité investir sur mon potentiel en finançant totalement ma formation sur son Plan de formation.

Entre temps j'ai donc franchi toutes les étapes internes une à une avec détermination. Il aura fallu faire preuve de ténacité et d'une volonté de fer pour finalement partir en formation en 2014.

 

Pourquoi avoir choisi de compléter votre formation en RH par un titre RNCP de niveau II ?

 

Essentiellement, pour poursuivre ma professionnalisation mais également m'offrir une parenthèse d'échanges et de partages extrêmement riches avec des profils de tous horizons.

Mais ce fut surtout pour obtenir une vraie reconnaissance de la part de mes pairs.

Cette reconnaissance par le diplôme m'aura également permise d'intervenir plus sereinement dans mes prises de position stratégique sur les sujets RH et formation mais également en dehors de mon équipe afin d'obtenir une reconnaissance en tant que « Responsable ».

Enfin, chez Saint-Gobain, cela fait partie de notre politique d'identification des Talents et j'y ai donc pleinement participé.

 

Maintenant que votre prise de poste est effective, pouvez-vous nous dire si la formation suivie a permis de vous affirmer auprès de votre hiérarchie ? de vos collaborateurs mais aussi dans vos missions au quotidien ?

 

Je confirme nous sommes en France et le diplôme compte énormément, il est même décisif en terme d'évolution ! Avec un peu de recul, je dirais que je me suis sentie plus légitime dans mon rôle et dans me posture de Responsable Formation.

Il s'agissait autant d'un challenge personnel que professionnel.

Concernant mes collaborateurs j'ai un style de management tout à fait transparent donc toute l'équipe était au courant de mon parcours et de ma démarche.  Je pense qu'ils ont partagé cette étape avec moi. D'ailleurs,  ils m'ont même soutenu humainement, c'est une victoire commune ! Lors de ma session de formation, ces derniers ont su prendre le relais de manière efficace, c'est donc aussi grâce à leur soutien que je suis aujourd'hui diplômée.

 

Quelles sont les plus grandes difficultés (internes, externes, relationnels, missions etc.) que vous avez pu rencontrer depuis votre prise de poste de Responsable formation ?

 

Je dirai sans détours que la mission la plus délicate du Responsable Formation est de faire comprendre et partager les enjeux de la formation professionnelle en entreprise avec tous les managers et les collaborateurs.

Il faut savoir se positionner comme un vrai « business partner », tout comme les autres fonctions de l'entreprise.  Il faut être au cœur de la fonction RH mais également de la fonction formation et savoir parler « finance ».

Aujourd'hui s'ajoute à ces challenges, l'intégration de la transformation digitale, les nouvelles modalités pédagogiques, les nouvelles organisations de travail avec la FPC entre autres.

 

Au regard de votre expérience dans le secteur de l'industrie, la fonction de Responsable Formation  a-t-elle aujourd'hui toute la reconnaissance et l'envergure qu'exigent vos différentes missions ?

 

Les choses changent concernant les missions du Responsable Formation depuis la dernière Réforme de la formation professionnelle de mars 2014.

Je pense qu'il y a plusieurs métiers possibles au sein même de la même fonction formation comme par exemple, la formation continue, l'alternance, la professionnalisation des talents etc…

Le champ de compétences du Responsable Formation est donc extrêmement large et l'un des challenges à relever est de mettre en place un « marketing de la formation ». C'est une piste à explorer !

Pourquoi ? Car les acteurs de la formation doivent apprendre à communiquer et donner envie aux autres fonctions et partenaires de s'intéresser au ROI, ROE ou à la Stratégie formation. Mais également pour que la fonction formation se retrouve au cœur de l'entreprise en sachant parler « chiffres » et obtienne à sa place au cœur de la politique GPEC notamment.

Enfin, en quoi d'après-vous la réforme de la formation professionnelle du 5 mars 2014 va conforter la place du Responsable Formation au sein des entreprises et/ou des services RH ? 

Notamment grâce aux obligations des entreprises à travers l'entretien professionnel. En effet, ce dernier est centré sur le projet professionnel  du salarié et il alimente une grosse partie du plan de formation des entreprises.

Il faut donc imaginer un volume de demandes de formations plus important à traiter et donc des départs à planifier comme des financements à rechercher.

C'est probablement la fin d'une fonction uniquement basée sur la compétence administrative (être capable de remplir la « 2483 ») pour aller vers une fonction pleinement intégrée à la famille RH comme le sont les fonctions paie ou mobilité par exemple.

Au regard de ce retour d'expérience d'une jeune Responsable formation, ne faut-il pas se poser la question de l'évolution de la fonction au fur et à mesure des années, de sa place au cœur de la stratégie de l'entreprise et de l'équipe RH ?

Formations sur le même sujet :