Interview : responsable formation, un métier en constante évolution !

Par , le 05/03/2015

La réforme n’est pas la seule cause de l’évolution du métier de responsable formation. En effet, en fonction de l’entreprise et du secteur d’activité, mais surtout de la politique interne, le métier de responsable formation prend une dimension de plus en plus importante, tant sur le plan opérationnel, qu’auprès des clients de l’entreprise. De nos jours  la satisfaction client passe également par un bon socle de formation des équipes.
Interview de Pamela VESLOT, responsable formation et développement des compétences chez Starbucks Coffee France depuis bientôt 6 années.

Actualité : Interview : responsable formation, un métier en constante évolution !

Présentez-nous votre entreprise, ce géant du café « qui monte » et sa politique formation à l’attention de ses salariés.

Pamela VESLOT - Starbucks est une entreprise américaine qui se positionne sur le marché du Salon de Café en France, comme leader avec 77 salons de café en propre et plus de 20 licences depuis maintenant 11 ans. Starbucks est doublement encré dans la politique de la formation professionnelle, d’une part au regard de sa politique formation très forte et impulsée par les Etats-Unis et d’autre part au regard de la volonté du secteur auquel il appartient : la restauration rapide.

Ainsi, mon rôle est d’être le garant du développement des compétences de nos salariés. Aujourd’hui, Starbucks recrute en portant une attention particulière sur les compétences des candidats plus que sur les diplômes. En effet, dès l’entrée chez Starbucks, la formation est au cœur du développement des compétences métiers (techniques professionnelles, le café, les valeurs de l’entreprise, le client …) mais également tout au long de la carrière proposée à chaque nouvel arrivant.

Tous les métiers et les niveaux sont concernés par notre politique formation, ce qui représente près de 2700 stagiaires en 2013.

Votre formation initiale vous a-t-elle servi au niveau opérationnel dans votre prise de poste ?

Pamela VESLOT - Je suis une autodidacte. Depuis plus de 20 ans, je suis au plus proche des clients et du terrain. J’ai pu m’outiller tout au long de ma carrière en réalisant des formations en gestion de projet, management et marketing. Très proche du terrain, cela me permet de mieux comprendre les salariés et de les accompagner efficacement en leur proposant des formations opérationnelles.

Mon expérience au sein d’un OPCA, me permet également de garder une vision objective des impératifs financiers et juridiques que comportent les obligations de la formation professionnelle en France. Je me définis comme étant la garante de ces impératifs. Grâce à ma vision terrain, je cherche à renforcer lors de chaque formation le lien entre les apports théoriques et la réalité opérationnelle des salons de café Starbucks comme des besoins des salariés.

Il me semble important que les outils offert par la formation viennent servir l’entreprise et ses salariés, et que les dispositifs mis en œuvre, notamment au regard de la réforme ne soient pas subit, mais inscrit dans la bonne marche de l’entreprise. Et donc participent à la bonne marche de l’entreprise.

Dans votre quotidien, quelles sont vos missions principales en tant que responsable formation ?

Pamela VESLOT - Mes missions sont multiples et une journée est souvent l’occasion de jongler entre les nombreux projets de formation mis en œuvre au sein de Starbucks. Ce qui implique d’être capable de gérer les priorités et  tous les projets de front en s’assurant de l’adéquation entre les moyens et les méthodes de développement des salariés et dans le respect des règles légales imposées en France.

Avez-vous des responsabilités qui sont borderline avec d’autres métiers de votre entreprise ? 

Pamela VESLOT - Mon rôle est d’être en lien direct avec l’activité de l’entreprise, je me dois d’être « facilitateur » dans la construction des réponses aux besoins identifiés. Ainsi pour Starbucks les projets s’encrent sur les méthodes professionnelles, les valeurs et la vision stratégique de l’entreprise.

La composante importante du métier de responsable formation pour moi c’est d’être en lien et de travailler en permanence avec les opérationnels, surtout pour être crédible et juste dans les propositions faites. Ainsi, les projets de formation doivent se positionner efficacement avec l’activité au quotidien.

La réussite d’une formation se mesure sur le terrain. Dans la capacité de mise en œuvre pratico/pratique de chaque salarié à son retour de formation. C’est pourquoi je connais chacun des postes en salon de café et suis capable de travailler avec les équipes.

Depuis 5 ans, quelles ont été vos nouvelles missions en tant que responsable formation ? Comment votre métier a-t-il évolué ?

Pamela VESLOT - De plus en plus la formation s’intègre dans les projets de développement et dans la stratégie des entreprises. Il faut privilégier le blended afin d’avoir un mix plus efficace entre la formation théorique et la mise en application sur le terrain selon moi. Il faut impérativement faire participer le manager de proximité de chaque salarié à son développement. C’est ainsi que le taux de transformation sera le plus efficace et mesurable en terme de qualité.

Je m’intéresse de plus en plus aux normes qualités que la réforme prévoit d’imposer aux centres de formation par exemple. J’estime que mon rôle est de sécuriser les parcours individuels, d’homogénéiser les pratiques et de veiller à ce que chaque salarié soit accompagné par un tuteur du terrain, certifié par son supérieur hiérarchique qui ainsi est directement impliqué dans le développement de son équipe.

Le responsable formation est aussi garant du contenu délivré et de la pédagogie utilisée pour chaque formation. Mon rôle est encore une fois de m’assurer que la formation permettra aux opérationnels une mise en œuvre rapide des savoirs transmis. C’est comme cela que l’on mesure la qualité d’une formation réalisée. Je participe donc souvent au projet en amont, à la mise en œuvre opérationnelle et aussi à la formation en présentiel.

La réforme va-t-elle impacter votre schéma de fonctionnement actuel ? La politique formation de votre entreprise va-t-elle changer ?

Pamela VESLOT - Starbucks perçoit de façon positive la réforme de la formation professionnelle débutée en mars 2014. En effet, c’est à l’instar de notre volonté interne d’individualiser les parcours de chaque salarié et de notre vision du développement des compétences. La réforme va permettre à chaque manager de prendre conscience de son rôle de développeur d’homme via l’accompagnement qu’imposent les entretiens professionnels par exemple.

L’un de mes nouveaux rôles va être d’insuffler cet élan positif à chacun et dans chaque projet déployé en 2015.  De plus en plus le responsable formation doit insuffler aux managers l’envie de mettre en œuvre une politique d’accompagnement au quotidien de ses salariés. Je vais surtout pendant encore quelques mois, faire de la veille juridique car la réforme n’a pas fini de naître. Et tous les moyens (web, conférences etc.) sont bons pour que cette veille quotidienne soit efficace.

Pour conclure, le responsable formation 2.0 sera comment d’après-vous ?

Pamela VESLOT - J’estime que plus largement le rôle du responsable formation est de fédérer les équipes autour des projets en les incluant le plus possible. Mais surtout en étant à l’écoute de la pratique quotidienne des équipes. Je pense que la qualité de la formation est restituée par les salariés sur le terrain si au cœur de chaque projet, le développement des compétences reste le premier objectif.

Je me dois de ne pas de répondre aux besoins de l’état sur la formation professionnelle ni de réaliser des formations pour en faire, mais de répondre aux besoins des opérationnels de l’entreprise. Ainsi, je m’assure que la formation rencontrera une meilleure adhésion et ne sera pas subit.

C’est aussi avoir une vision « gagnant/gagnant » pour les salariés et l’entreprise mais surtout obtenir une adhésion complète et positive de tous sur chaque projet de formation. Tout en maîtrisant et respectant le budget alloué à la formation, en lien avec les prestataires et mon OPCA.

Enfin, mon rôle est de garantir que les valeurs de l’entreprise sont au cœur de chacune de nos actions de formation.

 

Formations sur le même sujet :