L’entretien professionnel permettra-t-il d’informer les salariés sur la formation ?

Par , le 02/06/2014

La réforme de la formation professionnelle a instauré, entre autres obligations, celle pour les entreprises d’organiser, tous les deux ans, des entretiens professionnels. Reste une question : cette mesure touchant toutes les entreprises permettra-t-elle de mieux informer les salariés sur leurs droits à la formation ? En effet, une récente étude met à nouveau en avant le déséquilibre existant en matière de formation entre les PME et les grandes entreprises et le manque d’information des salariés.

L’entretien professionnel permettra-t-il d’informer les salariés sur la formation ? - Tissot Formation C’est en 2015 que l’entretien professionnel obligatoire devra être instauré dans toutes les entreprises, sans exception. À programmer tous les deux ans, il devrait permettre de définir les évolutions de carrière envisageables pour le salarié, mais également les compétences à y associer et les actions à développer pour lui garantir d’atteindre les objectifs. Cela passe donc par une information concrète sur les solutions de formation, émanant directement de l’entreprise. Reste à savoir si cet entretien remplira complètement ses ambitions.

En effet, le manque d’information évident des employés sur les mesures mises en place et dont ils peuvent bénéficier est toujours d’actualité. Pour exemple ces derniers chiffres : seulement 5 % d’entre eux ont utilisé leurs heures de DIF pour développer leurs compétences. Dans le même temps, à peine plus de la moitié des ouvriers disent en avoir entendu parler.

La récente enquête du Cereq pointe également du doigt les inégalités existant entre les grandes entreprises et les petites PME. Ainsi, alors que quasi toutes les sociétés de plus de 250 salariés ont mis en place une formation professionnelle pour chacun d’entre eux en 2010, seuls 58 % des personnels de PME de moins de 20 salariés ont pu en bénéficier, dont 16 % d’ouvriers.

Autant dire que si l’entretien professionnel pourra contribuer à l’information, le travail s’annonce long, associé au développement des apprentissages.

Au 1er janvier 2015, le compte personnel de formation remplace le DIF. Découvrez ce qui va changer :

Compte personnel de formation : comment le salarié peut-il mobiliser son compte ?

Compte personnel de formation : comment est-il alimenté ?

Compte personnel de formation : qu’advient-il du DIF ?

Compte personnel de formation : qui prend en charge la rémunération du salarié en formation ?

Compte personnel de formation : quelles sont les formations éligibles ?

 

> Découvrir le dossier complet

 

Téléchargement gratuit :

TéléchargementTéléchargez notre dossier complet sur la réforme de la formation professionnelle

Formations sur le même sujet :