L’impact de la réforme sur les organismes de formation

Par , le 24/11/2015

La mise en place du compte personnel de formation a un impact considérable sur les organismes de formation. L’objectif est d’enrichir les compétences des organismes de formation pour mieux adapter l’offre de formation et développer leur activité.

Qu'en est-il du compte personnel de formation ?

Actualité : impact de la réforme sur les organismes de formationBien que 2% seulement de la collecte formation soit dédiée au CPF, l'impact du dispositif ne fait pas l'unanimité auprès des organismes de formation.  En effet, d'une part, il donne accès à certaines formations dites éligibles qui ne correspondent pas à la demande des entreprises, d'autant que la durée de ces formations parait très longue. De ce fait, elles sont difficilement accessibles pour les salariés déjà en poste.

De plus, désormais, l'obligation d'investissement a remplacé l'obligation fiscale. Les organismes de formation sont donc confrontés à un dilemme. En effet, ces derniers ne savent pas comment s'y prendre. Pour preuve, le faible nombre de dossiers formation validé au premier trimestre 2015.

De plus, les bénéficiaires n'arrivent pas toujours à accéder au site du CPF et les process de financement ne sont pas encore stabilisées.

Notez-le : les règles ne sont pas les mêmes d'un OPCA à un autre. Elles se construisent au fur et à mesure.

Par conséquent, le CPF prend le pas sur les autres dispositifs tels que les emplois d'avenir ou la POE collective qui serait ainsi moins financé.

Par ailleurs, la réforme sur la formation professionnelle est censée favoriser les publics de faible qualification, ces derniers sont les moins bien informés et les moins autonomes.

Les compétences à acquérir ou à renforcer

Avec cette nouvelle réforme, la plupart des organismes de formation estiment avoir besoin de renforcer leurs compétences commerciales et administratives. En effet, comme certaines formations ne sont pas considérées comme prioritaires par la branche, il faut désormais vendre les prestations de formation aux entreprises comme des prestations de conseil.

De plus, accompagner les bénéficiaires mais aussi les employeurs sur le fonctionnement du compte personnel de formation devient désormais vital pour les organismes de formation.

L'accompagnement est donc intensifié et les compétences en ingénierie financière doivent encore se développer.

Néanmoins, ce rôle d'accompagnement nécessite de disposer des bonnes informations. Mais le niveau de connaissance varie grandement d'un OPCA à un autre et de nombreux organismes de formation ne disposent pas de repères fiables. Donc cela ne permet pas de donner des informations correctes et le rôle peut vite devenir chronophage.

Par ailleurs, afin de s'adapter aux nouvelles exigences, les organismes de formation envisagent d'adapter leurs offres. Concrètement, ces derniers se demandent comment rendre les formations éligibles au CPF alors qu'actuellement peu ou aucune de leur formation n'est qualifiante ou diplômante.

L'enregistrement des formations au RNCP est envisagé mais discuté au vu de la charge administrative engendrée, mais également du temps d'attente plus long qu'auparavant.

Notez-le : la révision de l'offre vers une diversification au lieu d'une spécialisation fait l'unanimité.

Formations sur le même sujet :