La formation, au cœur des enjeux de l’industrie 4.0 !

Par , le 31/05/2016

L’évolution des entreprises est depuis quelques années un sujet d’actualité devenu de plus en plus présent. Lancée en Allemagne avec le projet industrie 4.0, cette idée du renouveau des sociétés arrive désormais en France avec une réflexion menée dans les grands groupes. Une avancée qui va aussi se traduire par des changements touchant à la formation professionnelle.

Les objectifs du modèle de L'industrie 4.0

Depuis quelques temps, il se murmure que l'industrie se prépare à nouveau à faire sa révolution tout en douceur. Son origine est la digitalisation des moyens de production pour donner vie à des usines dites intelligentes, où l'adaptabilité sera au cœur de leur fonctionnement.

Il s'agit d'une nouvelle représentation du monde de l'industrie. On parle de « modèle » du projet Industrie 4.0, développé en Allemagne.

Aujourd'hui, cette idée se retrouve dans toutes les discussions des grands groupes et des organisations professionnelles en France. Une vision qui passe également par une autre donnée, celle de la formation.

Mise en avant depuis plusieurs années pour participer au regain de l'emploi, cette dernière sera présente au sein de ces nouvelles industries, avec un rôle qui s'annonce d'ores et déjà différent. En effet, elle devra répondre aux besoins en qualification et également à une organisation du travail revue dans laquelle l'ensemble des experts s'accordent à dire que l'humain et donc le salarié conservera une place de choix.

 

Des domaines de formation privilégiés

Cette percée de l'industrie 4.0 telle qu'elle est envisagée va donc conduire au développement d'autres supports d'apprentissage, totalement différents de ceux mis en place à l'heure actuelle.

Le premier secteur à en profiter devrait être celui de l'ingénierie et des infrastructures IT, des logiciels et de la sécurité des données, en lien direct avec la digitalisation. Un autre domaine sera aussi mis en avant pour préparer les futures formations professionnelles, celui de la relation sociale. En effet, ce qui est déjà défini comme appartenant aux compétences sociales va apparaître comme essentiel dans la future entreprise, afin de répondre à la demande accrue de travail collaboratif.

En d'autres termes, les projets en formation sont voués à s'amplifier au cours des prochaines années tant au niveau des connaissances et de l'évolution des acquis que dans le cadre d'une démarche sociale, regroupant l'accompagnement individuel et le développement personnel.

Pour y répondre, les entreprises sont d'ailleurs de plus en plus nombreuses à se prononcer en faveur de la mise en place d'un processus d'évaluation des compétences standards.

Catégories de l'article :