La formation des seniors au centre des interrogations

Par , le 08/12/2014

Tandis que les seniors sont de plus en plus nombreux à rechercher un emploi en fin de carrière, ils sont aussi, dans les entreprises, au cœur des questionnements. Faut-il ou non les former ? Quel en est le retour ? Autant d’interrogations auxquelles il reste encore à répondre.

 Actualité : La formation des seniors au centre des interrogations

Le premier attrait de la formation est bien connu, celui de permettre à chaque entreprise de maintenir ou développer les compétences de leurs salariés afin de garantir leur croissance. Reste que le "retour sur investissement" demande souvent du temps. Une situation qui amène de nombreuses sociétés à faire l'impasse sur ce public dès qu'il s'agit d'organiser les diverses sessions.

Selon une récente étude, les entreprises tendent ainsi à réduire l'accès à la formation continue pour les salariés de façon prématurée. Dans le même temps, le document met en avant l'inefficacité des dépenses engagées passé l'âge de 57 ans. En effet, la formation, qui est autant vouée à servir l'entreprise qu'à amener un plus aux salariés qui en bénéficient, notamment dans le cadre du retour à l'emploi lors d'une période de chômage, se révèle sans grand impact à compter cet âge. La raison en est principalement la proximité de la date d'ouverture des droits à la retraite.

La nécessité de former les seniors est pourtant de plus en plus démontrée. Moins de la moitié des plus de 50 ans ont aujourd'hui une activité professionnelle, avec un taux de chômage en progression de 11 % depuis 2012. Un chiffre record qu'aucune mesure et aide mises en place n'ont réussi, pour l'heure, à endiguer, à commencer par le contrat de génération qui peine toujours à se développer.