La formation en s’amusant, c’est sérieux !

Par , le 25/04/2016

Il est loin le temps où le formateur ne faisait que dérouler sa présentation PowerPoint lors d’une formation. En effet, la tendance qui émerge depuis quelques années dans le secteur de la formation professionnelle, c’est le « ludique » ! Explications…

Qu'est-ce qui motive les collaborateurs en formation aujourd'hui ?

Aujourd'hui, la plupart des responsables formation font le même constat : à l'issue de la session de formation, les apprenants ne sont pas très emballés car ils ont trouvé la formation « ennuyeuse ». Il est vrai que ces derniers précisent la plupart du temps avoir « appris des éléments » et élargis leurs compétences mais quelques semaines après, ils estiment n'en avoir plus aucun souvenir.

A ce stade, le rôle du formateur est primordial. En effet, le but étant de varier les plaisirs pour éviter la monotonie. Il est donc plus qu'impératif de faire preuve d'imagination.  

Les apprenants souhaitent suivre une formation tout en s'épanouissant personnellement et professionnellement. En effet, aujourd'hui, les formations doivent se baser sur l'expérience personnelle des collaborateurs, c'est indéniable !

Le but étant de devenir acteur de ce que l'on apprend.

Par ailleurs, depuis quelques années, les apprenants ont accès à une nouvelle catégorie de contenus plus attrayants, de moins en moins coûteux et opérables à distance.

De nos jours, les collaborateurs veulent par le biais de la formation, acquérir des connaissances et des compétences tout en jouant c'est-à-dire sans qu'il n'y ait seulement que de la théorie. C'est également faire en sorte que la formation soit « gravée » dans les mémoires et le jeu en formation en est un exemple.

 

Du fun et des jeux dans les formations !

On voit apparaitre de plus en plus de formations ludiques. Les serious games en sont un exemple. Même si ces derniers sont un investissement pour l'entreprise, ils restent de loin le meilleur mode d'apprentissage. C'est un outil onéreux qui devient de plus en plus accessible !

Pour qu'un collaborateur ressorte satisfait de sa formation, il est impératif que le formateur intègre à ses cours, des moments de détente c'est-à-dire, des moments moins sérieux. En effet, il convient de varier les plaisirs en intégrant des jeux-concours, des mises en situation qui font participer l'intégralité des collaborateurs.

L'objectif étant de proposer des formations multiformes qui font acquérir à la fois des connaissances et des réflexions sur le travail en lui-même. C'est un plus pour faire susciter la motivation chez les apprenants.

Notez-le : les jeux concilient efficacité pédagogique et plaisir pour capter et mobiliser l'attention de l'apprenant.

Former les collaborateurs via les jeux vidéo devient une stratégie utilisée dans le monde entier. Les meilleures formations sont celles qui font appel à ces derniers.

Notez-le : depuis quelques temps, on constate que l'apprentissage par le jeu est un succès !

Par ailleurs, le jeu permet de passer les barrières des nouvelles générations. En effet, par exemple pour les collaborateurs les plus jeunes, la formation ludique sera perçue comme étant davantage dynamique et impliquante.

 

Comment apprend-on par le jeu ?

Il a été démontré que d'une manière générale, les collaborateurs apprenaient mieux par le jeu. Mais pour quelles raisons ? Parce qu'ils n'ont pas besoin de décoder les attentes du formateur. En effet, ces derniers ne font que répondre à une logique de situation.

Dans le jeu, on génère de la motivation et de l'engagement. En effet, l'apprenant se sent efficace, autonome et cela engendre également des relations sociales.

Ils sont de plus en plus utilisés comme outils pédagogiques. En réalité, la question est de savoir si un collaborateur apprend mieux en jouant.

Les compétences qui sont développées lorsque l'on suit une formation en jouant sont bien souvent du savoir-être. En effet, dans le cadre de l'apprentissage traditionnel, l'apprenant produit un travail collaboratif reposant sur le lien entre la théorie et la pratique. Ce dernier n'a pas le choix puisque l'étude est à la fois un effort intellectuel et technique. A l'inverse du jeu, l'apprenant ne recherche que la meilleure des solutions c'est-à-dire celle qui engendre un avantage immédiat.

Il a été constaté que le jeu apporte les compétences suivantes :

  • le sang-froid ;
  • la détermination ;
  • le dépassement de soi ;
  • la créativité.

En effet, ces derniers sont utiles pour développer des capacités d'anticipation, de créativité, de stratégie mais également d'esprit d'équipe.

Par ailleurs, l'aspect ludique d'une formation permet aux participants d'apprendre dans le plaisir et favorise les interactions entre eux. Il oblige de manière bienveillante les participants à mettre en place une forme de compétition et ainsi se focaliser sur la réalisation d'un objectif.

Le formateur, qui devient alors plutôt animateur-facilitateur, sort de sa posture de professeur omniscient afin de mettre en place les conditions pour favoriser l'apprentissage des participants.

L'apprentissage devient donc social et collaboratif, ce qui permet aux participants de co-construire leurs propres compétences et de développer leurs capacités de travail en équipe.

Attention, si le jeu convient parfaitement pour favoriser l'engagement et la motivation des apprenants, il ne permet pas à lui seul d'apprendre !

En cas d'utilisation du jeu en formation, il est impératif d'obtenir un feed back car c'est avec ce dernier que les apprenants pourront synthétiser et partager leur apprentissage.

Catégories de l'article :