La formation en situation de travail en cours d’expérimentation

Par , le 27/01/2017

La formation sur le terrain a un bel avenir devant elle. Reste désormais à l’encadrer pour la rendre plus efficace et l’intégrer aux solutions mises à la disposition des entreprises. Cela pourrait être le cas avec la FEST, formation en situation de travail. L’outil est actuellement en test auprès d’entreprises volontaires.

shutterstock_506278168Et si la formation professionnelle trouvait son salut dans les apprentissages en situation de travail ? Cette hypothèse pourrait devenir réalité, en complément des outils déjà développés ou en cours de création davantage orientés vers le digital. Cette solution a un nom : la FEST. La formation en situation de travail fait ainsi ses premiers pas dans le monde du travail pour offrir de nouvelles compétences aux salariés ou futurs collaborateurs. L’idée n’est en même temps pas récente, déjà exploitée au travers du tutorat ou de la formation sur le tas.

Ce qui change dans ce processus est sa formalisation, une notion peu mise en avant par les autres outils jusque-là employés. La FEST, elle, doit intégrer à la fois un objectif d’apprentissage et un programme clair. De ce fait, elle peut aussi être associée aux différentes techniques digitales pour mêler pratique et théorie.

 Une volonté pédagogique forte, couplée à une évaluation de fin de parcours

Née de la volonté de créer un nouvel outil de formation adapté aux besoins et pratiques des entreprises, la formation en situation de travail implique un encadrement pédagogique. Pour cela, il est nommé un référent en charge de suivre le parcours de l’apprenant et d’apprécier l’évolution de ses compétences. Comme pour tous les outils de formation, la FEST se dote également d’un protocole individuel de formation avec la mise en place d’un planning d’apprentissage et des horaires consacrés définis en amont.

Cette expérimentation a pour premier atout sa souplesse. Elle devrait permettre aux entreprises de former des collaborateurs suivant leurs principes de travail, tout en répondant aux obligations de formation du personnel. Dans le même temps, l’apprenant devient actif, en développant ses compétences en même temps qu’il travaille. La formation peut être associée à d’autres outils digitaux pour compléter les connaissances. Elle peut également amener à une autre tendance, beaucoup moins formelle, mais tout aussi efficace : le soutien des autres travailleurs. Une façon de faciliter et motiver les apprentissages pour aller au bout du parcours de formation.

Rendez-vous est d’ores et déjà pris à fin 2017 pour connaître les résultats de cette expérimentation.