La formation, entre transmission et recherche des connaissances

Par , le 22/12/2014

Les méthodes ‘push’ et ‘pull’ s’appliquent aussi à la formation professionnelle, d’autant plus avec le développement des nouvelles technologies. Aujourd’hui, ces deux techniques ont trouvé une place complémentaire, dynamisant les apprentissages.

Actualité : La formation, entre transmission et recherche des connaissances

Prenez d’anciennes recettes, offrez-leur une refonte grâce aux nouveaux outils à disposition et vous obtiendrez un résultat unique. Cette technique éprouvée fonctionne aussi dans le domaine de la formation professionnelle. Ainsi, les effets ‘push’, pour la transmission des savoirs, et ‘pull’, pour la recherche de connaissances par les apprenants, ne sont pas des notions nouvelles.

Ces idées existaient déjà avant même la digitalisation et l’avènement d’Internet au travers des apprentissages en présentiel pour les formations poussées et, concernant la recherche par l’apprenant de ressources complémentaires ou de nouvelles connaissances, par l’interrogation directe du formateur et la lecture d’ouvrages existants sur les domaines d’intérêt.

Aujourd’hui, le système reste très proche, mais avec des méthodes d’apprentissage qui ont pris la mesure de cette double demande pour offrir des sessions plus complètes, aidées en cela par les nouvelles technologies et méthodes de formation. Le blended learning en est l’une des formes, offrant de multiples supports vers lesquels se tourne par elle-même chaque personne formée et qui viennent compléter les sessions traditionnelles. Certaines connaissances ne peuvent d’ailleurs déroger à ces dernières, indispensables suivant les professions.

Autant dire que cette double solution d’apprentissage a encore de beaux jours devant elle, même si elle demeure en constante évolution, accompagnée par l’émergence de nouvelles techniques de formation.