La formation, influente dans tous les domaines de l’emploi

Par , le 30/08/2013

Les chiffres l’indiquent clairement, au-delà des mots entendus ces derniers temps : la formation professionnelle, comme la formation initiale, conditionnent pour beaucoup l’avenir de chaque travailleur. Évolution, salaire, emploi sont autant de domaines où chaque apprentissage occupe une place importante.

Le rôle de la formation sur l’emploi

handshake nach dem bewerbungsgespräch

C’est un refrain souvent entendu et que viennent une nouvelle fois corroborer les chiffres : le niveau de formation influe sur l’employa

bilité. Une récente enquête menée par l’OCDE* confirme un peu plus cette thèse. Ainsi, hors de nos frontières, le chômage apparaît comme trois fois plus élevé chez les personnes non diplômées du secondaire que chez les individus ayant suivi des études supérieures.

Si ce constat est moindre en France, la différence existe toutefois avec la mise en avant d’une autre donnée : la possibilité de travailler à temps plein est proportionnelle au niveau de formation, passant de 64 % pour les non-diplômés à 75 % pour ceux présentant un diplôme post-bac.

Des chiffrent varient cependant en fonction de la profession choisie. En effet, sur les métiers ayant des difficultés de recrutement, la probabilité d’emploi est bien plus importante quel que soit le niveau d’étude, d’autant plus si la recherche s’accompagne d’une action de formation spécifique.

L’influence du diplôme sur la formation professionnelle

Les différences constatées dans le secteur de l’emploi par rapport au niveau de formation se retrouvent aussi dans les opportunités de développer ses compétences. Ainsi, toujours selon les chiffres publiés par l’OCDE, cette fois concernant l’accès à la formation en entreprise, si 57 % des titulaires d’un diplôme d’études supérieures accèdent aux sessions organisées par leur entreprise, ils ne sont plus que 19 % sans le bac.

De façon plus globale, ce sont 35 % des actifs français qui accèdent aujourd’hui à la formation professionnelle selon l’enquête de l’OCDE, contre 41 % au niveau mondial. Un chiffre également en retrait comparé à d’autres pays d’Europe du Nord et de l’Est, tels que l’Allemagne, la Norvège, ou encore la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Suisse et la Suède qui compte le plus fort taux avec 73 % de la population active qui a accès aux actions de formation en entreprise.