La formation professionnelle, désormais source de compétitivité pour demain

Par , le 13/04/2017

La formation professionnelle est promise à un bel avenir. L’évolution du marché du travail et l’apparition de nouvelles compétences devraient en effet conduire les salariés à se former tout au long de leur vie active.

shutterstock_174539192Le monde du travail se prépare à des bouleversements de grande envergure au cours des prochaines années. Cette idée largement répandue est confirmée dans l’Index mondial de la compétitivité pour les talents, réalisé par The Adecco Group avec l’Insead et le Human Capital Leaderchip Institute of Singapore. Le rapport met en avant l’importance de la formation professionnelle au cours des prochaines années et décennies, afin de répondre aux nouveaux besoins de qualification dans les entreprises.

Ainsi, l’évolution du marché du travail devrait conduire à une automatisation renforcée des tâches les plus répétitives, pour offrir aux travailleurs des emplois davantage basés sur les savoirs et les compétences. Cette notion va avoir pour effet d’amener les salariés à se former tout au long de leur vie pour développer les acquis et sécuriser leur capacité à trouver ou conserver leur travail. À la question du niveau des compétences devrait succéder un nouvel indice d’employabilité basé sur la capacité des salariés à apprendre et à évoluer dans leur métier.

L’autre idée du monde du travail de demain réside non plus dans une recherche de personnes directement opérationnelles, mais plutôt dans la volonté de recruter des talents affichant de bonnes aptitudes pour être formés en interne. L’envie d’apprendre va occuper une place essentielle, mais pas seulement. À cette notion s’associe d'autres : la facilité d’adaptation à son environnement et à collaborer. Ponctualité, flexibilité, capacité à communiquer… ces éléments liés au comportement sont aussi voués à prendre une place prépondérante dans les décisions de recrutement. Une donnée qui reste d’ailleurs à travailler selon l’étude. Celle-ci révèle que 30 % des candidats à un emploi se présentent en retard…

Formations sur le même sujet :