La formation professionnelle pour résorber les emplois disponibles

Par , le 25/06/2013

Afin de résorber les emplois qui restent non pourvus, le gouvernement vient d’annoncer la mise en place d’un plan de formations prioritaires pour l’emploi. L’objectif est de former 30 000 chômeurs entre la fin 2013 et le premier semestre 2014.

Des emplois en attente de candidatsTeam In The Conference Room

Si le chômage atteint aujourd’hui des taux proches des précédents records, le nombre d’emplois non pourvus est aussi important. Selon le MEDEF, au travers de l’Observatoire Tendance Emploi Compétence, ce sont ainsi 4 % des entreprises qui cherchaient à embaucher fin 2012 et qui n’ont pas trouvé de candidats. Cela correspond à plus de 110 000 offres, chiffre également avancé par Pôle Emploi.

Afin d’y remédier, le gouvernement vient de décider, en marge de la deuxième Conférence sociale, la création d’un plan d’urgence pour permettre à ces offres de trouver preneurs. L’objectif est de former quelque 30 000 demandeurs d’emploi sur les secteurs qui recrutent, au cours du 1er semestre 2014. 

Des formations à planifier sur des secteurs précis

Une réunion entre syndicats et patronat devrait se dérouler en juillet pour recenser les besoins suivant les domaines d’activité et les régions. Ce sera aussi l’occasion de déterminer les financements pour planifier l’entrée en application de ce nouveau plan de formation en faveur de l’emploi dès la rentrée de septembre. 

Le BTP devrait faire partie des secteurs actuellement en attente de recrutement. Selon Pôle Emploi, ce déficit de candidats concernerait également des domaines comme la restauration, notamment les cuisiniers, et les aides à domicile. Pour ces postes, outre la question de la qualification, c’est aussi celle des horaires qui est aujourd’hui mise en avant, un problème que la formation professionnelle risque d’avoir du mal à résoudre, sauf à révéler de nouvelles vocations. 

Formations sur le même sujet :