La formation, un enjeu vital et stratégique !

Par , le 03/09/2015

Aujourd’hui, quelque soit le domaine, la réactivité est au cœur de toutes les actions et de tous les métiers. Les entreprises ont des objectifs de développement et de performance à atteindre. Face au rythme de l’innovation technologique et à l’accroissement de la concurrence, elles doivent faire face à un savoir-faire, une flexibilité et une capacité d’adaptation accrus afin de rester compétitive. Et la formation constitue l’un des moyens pour y parvenir.

Actualité : La formation, un enjeu vital et stratégique ! - Tissot Formation

La formation professionnelle, outil de développement économique, sociétal et social

La formation professionnelle permet à plusieurs millions de personnes de maintenir leurs employabilités. Ces dernières deviennent responsables de leurs parcours de formation tout au long de leur vie.

Même s’il existe des barrières au recours à la formation comme par exemple la disponibilité du personnel, l’investissement financier ou encore le risque de départ de l’employé formé, la formation est un levier de compétitivité des entreprises, renforçant ainsi l’employabilité des salariés et celles des demandeurs d’emploi. C’est par conséquent, un facteur important d’innovation et de croissance.

D’une part, pour les personnes, elle favorise l’insertion et permet de se maintenir dans l’emploi, de s’adapter aux mutations de l’économie, de développer leurs compétences et d’accéder à de nouveaux niveaux de qualification professionnelle. De plus, elle accroît leur autonomie dans la gestion de leurs parcours professionnels.

D’autre part, pour les entreprises, la formation professionnelle permet une gestion évolutive des ressources humaines et constitue un investissement en capital humain. De même, elle maintient également l’adaptation des compétences aux métiers de demain et ces dernières bénéficient de l’incubation de savoir-faire dans des filières de formation professionnelle présentes sur leur territoire.

La formation professionnelle, outil primordial face aux enjeux de la nouvelle économie

Sur le marché du travail qui privilégie les emplois qualifiés, le volume de formation augmente considérablement.

Ce besoin croissant de formation se justifie également par l’arrivée de nouveaux métiers et l’accélération de l’obsolescence des compétences. En effet, en France, 42% des métiers d’aujourd’hui auraient vocation à connaitre une forte diminution ou à disparaître. A l’inverse, les métiers qui progressent nécessitent l’implémentation d’innovations techniques dans les entreprises qui recourent à la formation professionnelle.

Dans ce contexte, la formation professionnelle devra continuer à s’adapter :

  • aux évolutions de la demande en permettant plus d’individualisation, d’instantanéité ;
  • à l’évolution de l’objet de la formation : le formateur n’a plus le monopole du savoir ;
  • à l’extension du rôle des organismes de formation.

La réforme sur la formation professionnelle, facteur important dans l’avancée de la formation

La formation professionnelle a participé activement à l’élaboration de la réforme et en approuve les grandes orientations. Elle possède trois objectifs :

  • simplifier le cadre de la formation professionnelle ;
  • responsabiliser les acteurs en les rendant acteur de leurs parcours professionnels ;
  • améliorer l’accès à la formation.

Aujourd’hui, la formation professionnelle est « libérée » de ses contraintes administratives. En créant le CPF, la loi reprend le souhait de placer l’individu au cœur de son parcours de formation.

De plus, les organismes de formation se mobilisent pour une formation professionnelle de qualité.

Formations sur le même sujet :