La GPEC : outil de développement indispensable pour les entreprises !

Par , le 25/06/2015

La GPEC est une gestion anticipative et préventive des ressources humaines, en fonction des contraintes de l’environnement et des choix stratégiques de l’entreprise. C’est aussi en France une obligation triennale pour les entreprises de plus de 300 salariés qui doit permettre d’éviter les restructurations brutales. Pour se développer, les entreprises doivent dans la mesure du possible, anticiper ces évolutions et faire évoluer leurs objectifs et leurs organisations en conséquence.

Objectifs de la GPEC

Certaines entreprises ont le défaut de se focaliser uniquement sur les innovations techniques en oubliant que l’efficacité économique repose avant tout sur le fait de disposer de la bonne personne au bon moment. Les plans de GPEC ont pour objectif de mieux anticiper les effets sur l’emploi des mutations économiques, technologiques et démocratiques. Cette démarche est assez technique et nécessite aux membres de la fonction RH de renforcer leurs compétences sur le sujet.

La mise en œuvre d’un plan de GPEC permet à l’entreprise d’anticiper les conséquences des évolutions liées à ses environnements internes et externes et à ses choix stratégiques. Il a pour finalité de déterminer les actions à mettre en œuvre à court et à moyen terme, pour faire face aux évolutions d’effectifs, tout en répondant aux besoins de l’entreprise.

Comme la GPEC possède une approche prospective des emplois, elle permet :

  • une meilleure gestion des carrières ;
  • une réduction des risques liés aux déséquilibres ;
  • une meilleure anticipation de l’adaptation des compétences aux emplois ;
  • une réduction de l’écart entre les besoins et les ressources externes ;
  • de donner à chaque collaborateur l’opportunité d’être acteur de sa carrière et faciliter la mise en place d’un plan de développement au niveau individuel ;

C’est également un outil qui permet d’entrer dans une logique de dialogue social et de consensus à froid sur une gestion préventive des compétences et mobilités nécessaires et la GPEC permet de développer les différents outils de la construction des parcours, de la mobilité et de la formation.

Notez-le: c’est aussi une démarche de prévention des risques sociaux pour l’entreprise comme pour le salarié.

Mise en place d’une GPEC

Le choix d’une méthode de GPEC consiste à déterminer la démarche la mieux adaptée à l’entreprise en fonction des objectifs et des caractéristiques des méthodes. Il faut donc :

  • formaliser la démarche stratégique en établissant un diagnostic sur l’organisation et les compétences clés ainsi qu’en définissant les orientations ;
  • construire la démarche de GPEC en fixant les objectifs à atteindre et en identifiant les métiers de l’entreprise ;
  • établir les règles d’évolution professionnelle et de reconnaissance et penser à la négociation avec les partenaires sociaux ;
  • déployer la démarche de GPEC, c’est-à-dire qu’il faut préparer l’encadrement et diffuser l’information, évaluer et reconnaître les compétences des salariés.

Attention : la négociation porte obligatoirement sur :

  • les modalités d’information et de consultation du comité d’entreprise sur la stratégie de l’entreprise ;
  • la mise en place d’un dispositif de GPEC et les mesures d’accompagnement (formations, VAE, bilan de compétences…).

Les conventions d’aide à l’élaboration des plans de GPEC sont conclues pour une durée d’un an maximum et prévoient un bilan, 6 mois après leur terme.

Les PME peuvent bénéficier d’aides pour mettre en place des actions de GPEC.

Une démarche de communication avant, pendant et en fin de processus auprès des acteurs clés de l’action, un suivi régulier tout au long du processus et l’évaluation des résultats sont des éléments indispensables à la bonne conduite d’une démarche GPEC.

Formations sur le même sujet :