La méthode DESC, toujours d’actualité pour gérer les conflits en entreprise

Par , le 23/05/2013

La méthode DESC n’est pas nouvelle, datant des années 1970. Celle-ci fait aujourd’hui encore toujours ses preuves, à condition d’en appliquer le principe de façon adaptée pour ne pas accroître les difficultés.

Le principe de la critique objective

Un bon management passe par différentes phases comprenant tout à la fois la prise en compte des problèmes personnels des salariésDispute et la gestion de l’équipe dans son sens large. Cela implique la bonne application de quelques principes qui ont fait leur preuve. C’est le cas avec la méthode DESC. Celle-ci reste une valeur sûre pour désamorcer les conflits.

Elle se répartit en quatre étapes : décrire les faits, exprimer les émotions, spécifier des solutions et donner ses conclusions, avec un objectif, celui de maintenir la confiance entre le salarié et le manager. Pour cela, l’objectivité est de mise et nécessite de bien se préparer à la première étape, toujours cruciale.

En effet, la tendance lors de la description est d’émettre des avis subjectifs qui risquent de contrarier le salarié. Pour parvenir à conserver une vision et des propos non orientés, la solution est de se demander systématiquement ce qui fait porter tel jugement sur la personne afin de retrouver l’origine de cet avis. C’est alors celui-ci-ci qui doit être exprimé et uniquement lui.

Le bon choix des mots pour faire passer le message

L’une des orientations se situe aussi au niveau du langage employé. Mieux vaut alors bannir le « tu », « vous » et « on » au profit d’un simple « je » qui émet une expression directe des émotions tout en éliminant le caractère accusateur, généralement perçu comme une agression.

L’étape suivante concerne les solutions à mettre en place, souvent évoquées lors des formations professionnelles dédiées aux managers. Celles-ci doivent répondre à une question, par exemple « comment améliorer la situation actuelle », « quels moyens mettre en place ». Le principe est bien évidemment de trouver des réponses réellement applicables, tout en laissant au salarié la possibilité d’apporter ses propres idées.

La règle première du DESC est avant tout d’agir au plus vite, sans attendre une quelconque évolution de la situation, tout en n’évoquant qu’un seul point à la fois. C’est alors l’assurance d’obtenir un résultat rapide dans la gestion des conflits inter-entreprises et d’améliorer l’efficacité au travail.

Formations sur le même sujet :