La professionnalisation, processus pour développer les compétences

Par , le 29/03/2016

Aujourd’hui, les entreprises « professionnalisent » car il est nécessaire de « sécuriser » certains profils et certaines compétences. Les stratégies de professionnalisation se généralisent au nom de la compétitivité et de la fidélisation des collaborateurs. Cette dernière se retrouve depuis quelques années au cœur des enjeux RH et notamment de la formation. Cependant comment et pour quelles raisons professionnaliser ?

Les leviers d'action pour assurer la professionnalisation des collaborateurs

professionnalisation processus pour développer la formation professionnelleLa professionnalisation est un processus d'engagement volontaire pour développer ou renforcer une identité métier entre le salarié et l'entreprise. Elle gagne à être accompagnée par les professionnels des services ressources humaines.

Cette dernière rencontre aujourd'hui du succès à la fois dans le domaine de la formation et dans celui du travail. Si la formation en constitue une source majeure, les choix organisationnels doivent également être pris en compte.

Notez-le : professionnaliser, c'est développer les talents et l'employabilité !

La démarche première de la professionnalisation en entreprise est de « faire bouger » les salariés de manière à accompagner une flexibilité grandissante du travail, ainsi que de développer les compétences des collaborateurs par la formation tout en augmentant l'efficacité de l'offre de formation.

Notez-le : il est souvent conseillé de mettre en place un réseau social d'entreprise pour faire de la professionnalisation un véritable levier de compétitivité.

Aujourd'hui, la démarche de professionnalisation repose sur trois éléments :

Il est à noter que deux valeurs formatives en ressort de la professionnalisation : celle de l'environnement de travail et celle de l'organisation du travail.

Notez-le : la professionnalisation concerne à la fois l'entreprise, le collaborateur ainsi que l'organisme de formation.

 

Les raisons de la nécessité de professionnaliser

La gestion des compétences est un enjeu majeur pour accompagner les salariés dans l'évolution de leur carrière. En effet, ces derniers obtiennent plus de visibilité, de meilleures compétences et développent leur employabilité.

Notez-le : la plupart des DRH en France considèrent que les démarches de professionnalisation sont l'une des conditions du développement de la gestion des carrières.

En effet, elle permet d'assurer des gains de productivité, de valoriser les collaborateurs mais également de développer la mobilité. Cela permet de conserver des salariés formés dans l'entreprise et ne pas les voir « s'échapper » vers la concurrence.

Une réflexion approfondie et des actions sur les trajectoires professionnelles sont indispensables, et c'est ce qu'apporte la professionnalisation.

Cette dernière se joue en deux temps : au moment de la prise de poste, puis tout au long de l'évolution dans le poste et commence avant tout par l'effort de formation. En effet, cela passe à la fois par de la formation classique (cours et stages) mais aussi de la formation en situation de travail, de l'apprentissage professionnel informel, le développement des compétences et la pratique professionnelle.

Elle regroupe à la fois le développement des compétences, une identité professionnelle et la reconnaissance.

Notez-le : la professionnalisation, c'est l'association de la valorisation des compétences et des dispositifs de formation !

 

La formation, source majeure de la professionnalisation ?

Il est indéniable que la formation reste l'élément majeur de la professionnalisation. La plupart du temps, un collaborateur est formé pour combler les écarts entre la formation initiale de ce dernier et le métier qu'il exerce dans l'entreprise. En effet, quel est le dispositif de formation qui, aujourd'hui, ne se réclame pas d'une visée professionnalisante ?

La formation permet d'adapter à la fois les salariés à l'évolution des métiers et des compétences mais aussi :

  • d'acquérir la poylcompétence demandée par la polyvalence fonctionnelle des emplois 
  • d'accompagner la dynamique des marchés internes 

Mais cette analyse doit être stoppée par un autre élément qui est la pratique professionnelle. En effet, l'organisation du travail et le management de l'activité sont également très formateurs.

A noter que de grandes entreprises ont adopté de véritables politiques de professionnalisation en utilisant la mobilité interne donnant lieu à un parcours d'intégration et de professionnalisation au poste.

Par ailleurs, l'intérêt porté à l'ingénierie de professionnalisation semble se graver directement dans l'évolution des espaces de formation. En effet, la formation « descend » sur le terrain et c'est véritablement une avancée.

De plus, la professionnalisation peut également se faire par le biais du tutorat, de formation d'adaptation, de l'autoformation et obtient un vif succès.

Néanmoins, la professionnalisation des métiers est complexe pour plusieurs raisons :

  • elle doit articuler les politiques RH entre elles 
  • elle doit se développer au niveau global et pas seulement au niveau de l'entreprise 
  • elle doit trouver un équilibre entre les politiques RH et la mise en œuvre au niveau des métiers

Formations sur le même sujet :