La qualification des organismes de formation en gage de sérieux

Par , le 07/08/2014

Tandis que la formation professionnelle se réforme, les organismes formateurs cherchent de plus en plus à démontrer leurs valeurs. L’enjeu est de taille pour séduire les entreprises et remporter les prochains marchés. Cela passe, notamment, par l’obtention de certifications qui sont aujourd’hui de différentes natures, laissées au choix de chaque professionnel.

 Actualité : La qualification des organismes de formation en gage de sérieux - Tissot Formation

En preuve de qualité concernant leurs méthodes de formation, les organismes formateurs sont de plus en plus nombreux à s’engager dans des ​procédures de certification. L’enjeu est important : cette action devrait, au cours des prochaines années, leur permettre de capter de nouveaux marchés, tandis que le secteur est voué à se développer au-delà de la réforme désormais sur les rails.

Il est aujourd’hui mis en place plusieurs solutions de qualification amenant, pour chacune, une reconnaissance des organismes formateurs auprès des entreprises. La première concerne la certification suivant la norme Iso 29990. S’appuyant sur la norme Iso 9001, elle est exclusivement dédiée à la formation professionnelle.

Une autre voie, ouverte aux établissements, consiste à choisir la qualification proposée conjointement par la Fédération de la formation professionnelle (FFP) et le ministère du Travail. Neuf cents centres privés bénéficient aujourd’hui de cette ​certification Iso OPQF.

Une dernière procédure fait aussi de plus en plus d’adeptes. Elle concerne les personnes formatrices elles-mêmes. Son avantage est de venir certifier l’intervenant et donc de mettre en avant son travail. Cette solution se révèle très appréciée, offrant aux entreprises une plus grande visibilité dans leur choix de formation, au-delà de la sélection de l’établissement.