La réforme de la formation professionnelle : bilan et perspectives !

Par , le 11/02/2016

L’entrée en vigueur de la réforme de la formation professionnelle s’est achevée au 1er janvier 2015. Cette réforme avait pour objectif de permettre de rendre les individus acteurs de leur parcours professionnel. Une année plus tard, quel en est le bilan ? Comment se met-elle en place ? Est-elle seulement connue et surtout comprise ? Quels sont les freins et les leviers ?

 Le bilan de la première année du compte personnel de formation

 

illustr-LR29-bis

Le compte personnel de formation a déjà fêté son premier anniversaire. C'est donc l'occasion de dresser un premier bilan.

Il s'agit d'une réforme qui repense l'ensemble des règles encadrant l'accès et le financement de la formation professionnelle. L'esprit de cette dernière est de remettre l'actif au cœur de la formation. Tout cela a également pour objectif de contribuer à renforcer le dialogue social au sein même des entreprises.

Le CPF répond parfaitement à sa vocation initiale, à savoir, permettre aux salariés et aux demandeurs d'emploi, l'accès à des formations longues et certifiantes permettant d'acquérir des compétences.

Par ailleurs, le conseil en évolution professionnelle, dispositif créé par cette réforme, permet aussi de faire progresser l'accès au droit à la formation. En effet, il donne la possibilité à toute personne qui le souhaite, de bénéficier d'un accompagnement renforcé et personnalisé pour son projet professionnel.

Pourtant, la montée en puissance du CPF est encore loin d'être achevée

Concernant les chiffres, 207 903 dossiers de formations ont été validés depuis le 5 janvier 2015, pour la plupart d'entre eux en fin d'année 2015.

A noter que 5 583 558 personnes se sont inscrites sur le site, soit plus de 6000 nouvelles inscriptions par jour . La durée moyenne des formations réalisées par les salariés est de 151 heures, celle des demandeurs d'emploi est de 585 heures.

Notez-le : le niveau de formation financée le plus élevé reste le niveau III (environ 22%).

 

Une réforme connue et comprise des bénéficiaires ?

 

La réforme est relativement bien connue des bénéficiaires. Néanmoins, la plupart ne savent pas ce qu'ils peuvent suivre comme formation. Il existe une forte attente au niveau de l'accompagnement car pour les salariés, la lisibilité des formations éligibles au CPF est un obstacle. De nombreux bénéficiaires se perdent dans les listes et finissent donc pas abandonner.

Du côté des entreprises, elles sont très bien informées mais elles ont encore des difficultés à appréhender la différence entre entretien professionnel et entretien annuel.

Dans la réalité, tout le monde veut bien faire mais il existe encore des imperfections !

Concernant les organismes de formation, ces derniers travaillent sur les modules de formation de façon à ce que les formations puissent être éligibles et faire partie d'une liste. C'est également un énorme chamboulement pour eux.

En effet, cette nouvelle réforme les conduit à repenser leurs offres de services afin d'accompagner justement les entreprises dans la mise en œuvre des dispositifs et la connaissance des cursus.

On remarque donc que la route pour un éclaircissement est encore longue et la clarté des informations doit intervenir rapidement.

 

La mise en place d'un nouveau portail en 2016

 

Un nouveau portail relatif au compte personnel de formation sera mis en place en février 2016. En effet, la DGFEP et le FSPP ont souhaité centrer davantage le portail sur l'utilisateur « autonome » pour le rendre pleinement acteur de son parcours professionnel.

Pour ce faire, une étude d'ergonomie a été menée. Cette dernière a confirmé et complété les actions proposées afin de simplifier et optimiser le parcours du titulaire de compte.

Notez-le : le travail a été mené par la Caisse des dépôts et consignations.

De nombreuses évolutions sont prévues :

  • la personnalisation et la simplification selon le profil de l'internaute
  • la simplification de l'inscription
  • la mise en favori d'une ou plusieurs formations avant de décider de créer un dossier
  • la simplification des informations accessibles dans un langage et l'accompagnement des internautes avec la mise en œuvre d'une aide en ligne
  • l'amélioration du moteur de recherche des formations

Ce travail s'inscrit dans la lignée des évolutions de mars 2015 cherchant à simplifier et optimiser le parcours du titulaire du compte.

Cette démarche s'inscrit dans les meilleurs pratiques du web, intégrant une évolution régulière des sites au regard des usages des bénéficiaires.

 

Qu'en est-il des blocs de compétences et des accrochages ?

 

Un bloc de compétences n'est pas un module de formation. Chaque bloc donne lieu à une évaluation et une validation des compétences.

Attention : l'identification des blocs n'est pas une obligation !

La construction d'une certification en blocs est de la responsabilité de l'organisme certificateur. Le CNCP ne se prononce pas sur sa légitimité et sa cohérence.

Quant aux accrochages, ils permettent une transmission d'informations plus rapide et plus fiable. A ce jour, 5 OCPA ont déjà accrochés.

Notez-le : d'ici la fin du premier semestre, tous les OPCA seront en lien direct avec le SI CPF.

Un autre conseil régional a exprimé le souhait de s'accrocher également en 2016.

Formations sur le même sujet :