La réforme de la formation, vue par les décideurs RH

Par , le 26/05/2015

Une récente enquête s’est intéressée à la perception de la réforme de la formation professionnelle par les décideurs RH. Il en ressort une importante méconnaissance de celle-ci pour beaucoup d’entre eux et une vision des changements, de fait, pas toujours très positive.

Décidément, la réforme de la formation professionnelle n’en finit pas de faire couler beaucoup d’encre et, avec elle, un constat généralisé, celui de sa méconnaissance à tous les niveaux de l’entreprise. Les décideurs RH n’échappent pas à cette tendance au regard de la récente étude les concernant.

Ainsi, 69 % d’entre eux avouent en avoir une connaissance très limitée. Et pour près de la majorité (49 %), celle-ci est d’abord perçue comme une contrainte supplémentaire. Pour 32 %, il s’agit toutefois d’une solution pour percevoir différemment les apprentissages, davantage en tant qu’investissement de compétitivité. 30 % des sondés considèrent même qu’elle devrait permettre de sécuriser les parcours professionnels.

Dans le même temps, la mesure phare de cette réforme, le CPF, ne fait pas l’unanimité. Ainsi, si 42 % des personnes interrogées la reconnaissent comme telle, 53 % estiment qu’il vient compliquer l’accès à la formation. Seulement 27 % y voient une possibilité de développer les compétences des salariés.

Mais ces résultats n’influent pas l’opinion des décideurs concernant l’importance de la formation en entreprise. Ainsi, ils sont 59 % à la considérer comme un élément stratégique dans leur société, quand 28 % la jugent secondaire. Un bon point, donc, qui pourrait amener à une évolution des opinions sur la réforme – ou pas - dès lors que celle-ci sera un peu mieux maîtrisée dans chaque structure professionnelle.

 

Formations sur le même sujet :