La VAE comme remède au chômage technique

Par , le 25/08/2011

Afin de remédier au chômage technique ou partiel, la société Tristone a décidé de développer les compétences de certains de ses salariés grâce à la VAE. Grâce à ce programme, douze personnes ont déjà obtenu des titres professionnels leur permettant d’évoluer professionnellement.

Dépasser le chômage technique par la formation professionnelle

Suite à une baisse de production liée à la crise économique, Tristone, une entreprise spécialisée dans la fabrication de pièces en plastique pour la partie refroidissement d'air des moteurs dans le domaine de l'automobile, a décidé de mettre en place un plan de formation professionnelle et de perfectionnement des compétences de ses salariés.

Avec ce projet, Tristone a ainsi décidé de préparer les salariés volontaires au titre professionnel d'agent de fabrication.


Quel plan de formation pour Tristone ?

Afin de développer les compétences de ses salariés, Tristone a décidé de mettre en place un plan de formation professionnelle passant par la VAE, la validation d'acquis de l'expérience. Ce plan a obtenu l'aval de l'Agefos PME, qui le finance.

Ainsi, ce plan se divise en trois grands axes, la VAE, la sensibilisation du personnel à l'informatique, et la formation aux savoirs généraux de base. Cette formation professionnelle s'est déroulée sur ce qui aurait du être des heures de chômage technique ou partiel.

Douze salariés ont obtenu leur titre professionnel d'agent de fabrication, et ils se disent ravis d'avoir découverts de nouvelles choses, et de s'être prémunis contre un avenir assez incertain. Tristone souhaite renouveler l'expérience dans le deuxième semestre 2011, avec un nouveau groupe de salariés volontaires.

Formations sur le même sujet :