La VAE, entre enseignements et difficultés

Par , le 19/03/2013

Avec la mise en avant des différentes solutions de formation professionnelle, la VAE fait aujourd’hui de plus en plus parler d’elle, tandis qu’elle vient de fêter ses 10 ans d’existence. L’occasion de visualiser le profil des bénéficiaires et les difficultés rencontrées.

La VAE, une formation d’abord choisie par les femmes

Quelle que soit la région, les chiffres d’enquêtes concernant la validation des acquis de l’expérience font apparaître un dénominateur commun : ce sont d’abord les femmes qui se lancent dans cette recherche de certification, en plus de toute formation proposée en entreprise. Les professions mises en avant depuis quelques années sont principalement celles liées au secteur de la santé et du social, par exemple avec le métier d’auxiliaires de vie. Toutefois, depuis peu, les demandes évoluent, laissant apparaître une baisse des validations de niveau CAP - même si elles restent les plus nombreuses -, au profit de certifications de niveau Bac+2.

L’autre enseignement concernant le profil des personnes s’engageant dans une VAE est la proportion majoritaire de salariés. Il s’agit alors bien souvent d’un défi personnel, tandis que pour les demandeurs d’emploi, cette démarche a avant tout pour objectif de valoriser les compétences professionnelles afin de favoriser le retour à l’activité. 

L’accompagnement, atout de la VAE

L’un des points également relevés est l’importance de l’accompagnement durant toute la période de préparation de la VAE, en termes de suivi et d’écoute, afin de favoriser la poursuite des démarches jusqu’à l’obtention de la validation. 

La Basse-Normandie, par l’intermédiaire de la Dirrect, est l’une des régions à avoir choisi de mettre en place un dispositif spécifique et expérimental d’accompagnement. Celui-ci s’adresse aux personnes justifiant d’une expérience de trois ans dans le domaine de certification sélectionné. Il prévoit, notamment, la tenue de réunions mensuelles dans chaque département de la région et un suivi personnalisé à distance pour les personnes inscrites aux ateliers mensuels.

Reste à voir si cet accompagnement permettra un plus grand nombre de validations dans leur intégralité, s’élevant généralement, sur l’ensemble du territoire, à un peu plus de la moitié des demandes. 

Catégories de l'article :

Formations sur le même sujet :