L’AFPA révolutionne son système de fonctionnement

Par , le 24/02/2011

Afin d’assurer sa politique stratégique et d’améliorer son mode de gestion, l’AFPA a annoncé fin janvier, qu’elle adoptait de nouveaux statuts et un nouveau système de fonctionnement. Le nouveau plan a pour but d’assurer la pérennité économique de l’AFPA.

Nouvelle organisation pour le fonctionnement de l'AFPA

Désormais, l'AFPA fonctionnera avec deux instances. Un conseil d'orientation formé de seize membres et quatre personnalités qualifiées, et un conseil d'administration. Le premier sera le représentant des membres de l'AFPA, et aura pour but de nommer le président et de déterminer les objectifs de l'organisme. Le second se verra quant à lui déléguer les fonctions de gestion.

Cette nouvelle organisation permet d'avoir une vraie séparation de pouvoir, ainsi les membres du conseil d'orientation ont le pouvoir de contrôle et ceux du conseil d'administration, le pouvoir de gestion.


Parité et nouveau membre pour l'AFPA

L'AFPA souhaite défendre au mieux les intérêts de la formation professionnelle et des organismes qui la développe, comme Tissot Formation et ses nombreux cursus (formation en droit social, formation responsable ressources humaines…). Pour cela, elle a décidé d'accueillir un nouveau membre dans son système de fonctionnement, les régions.

Avant, l'Association des Régions de France, l'ARF, ne possédait que deux sièges sur treize à la direction de l'AFPA. Désormais, elle prend plus de poids dans les décisions, contrairement à l'Etat, qui devient un partenaire comme les autres, sans pouvoirs spécifiques.

Ce nouveau mode de fonctionnement permet ainsi un système paritaire où l'Etat, les régions, les employeurs et les syndicats de salariés ont exactement le même pouvoir décisionnel.


L'AFPA espère, grâce à ces modifications de taille, que l'organisme continuera à développer de nouveaux projets pour le bien-être des stagiaires ou futurs stagiaires, en formation professionnelle.

Rédigé le 24 Février 2011, par Julie Cornillon.