Le CEP voit son cahier des charges entériné

Par , le 28/08/2014

Le cahier des charges du futur conseil en évolution professionnelle a pris une forme définitive. L’arrêté du 16 juillet fixant ses caractéristiques a été publié au Journal officiel le 24 juillet. Il détaille les modalités de son instauration et son suivi.

C’était l’un des éléments intégrés à la réforme de la formation professionnelle. Le CEP – conseil en évolution professionnelle – dispose désormais de tous les éléments pour sa mise en œuvre, depuis la parution au Journal officiel de son cahier des charges. Et les consignes sont précises.

Ce nouvel espace qui vise à guider les salariés, chômeurs et jeunes travailleurs dans leur avenir professionnel veut en effet s’adresser et s’adapter à tous, comme le préconise le cahier des charges. Ainsi, suivant ses indications, ce CEP devra, au cours de son accompagnement, tenir compte de la situation des personnes et des demandes de chacun dans le cadre de projets autonomes pour la création d’une entreprise, par exemple, ou lorsque le souhait est de s’engager dans un projet de formation professionnelle de courte ou longue durée.

Chaque interlocuteur au sein des conseils en évolution aura pour mission de réaliser un état des motivations et des capacités de la personne venant requérir ses services, mais également d’identifier et ajuster la stratégie à mettre en place, développer un rôle de conseil et instaurer les éléments nécessaires et partenariats utiles pour contribuer à la réussite du projet.

Ce cahier des charges fixe aussi les modalités de suivi de cette instance. Si aucune périodicité n’a été fixée, il est toutefois prévu un suivi national et régional « sur la base d’indicateurs communs ». Ce point avait fait l’objet de tensions entre l’État et l’association des Régions de France lors des premières discussions, au moment de la rédaction des décrets d’application.

Formations sur le même sujet :