Le coaching envisage aussi sa révolution

Par , le 25/05/2017

Poussé par l’évolution récente de la formation professionnelle, le coaching cherche également à investir le digital, avec des conseils et un suivi réaliser à distance pour aider notamment les managers dans leurs tâches. Une façon de rendre l’action de coaching interactive, sans renoncer à son efficacité.

Le coaching serait-il en passe de se digitaliser ? À l’image de la formation professionnelle, cette autre façon de transmettre de nouvelles connaissances et d’infléchir le choix des actions à mener au travail s’oriente peu à peu vers la voie d’une transmission des savoirs à distance. Elle prend en cela modèle sur ce qui est réalisé avec l’e-learning. Ainsi, le e-coaching commence à faire doucement parler de lui afin de trouver une place parmi les offres proposées.

L’idée est avant tout d’accompagner toujours mieux les collaborateurs bénéficiant de ces sessions de coaching, à commencer par les managers. Partagés entre la direction de l’entreprise et les employés, ils se retrouvent souvent dans un rôle d’équilibristes solitaires que le coaching permet de guider avec une grande précision.

Le choix du digital pourrait alors avoir pour effet de démocratiser son action pour un accompagnement de tous les instants. Il pourrait toutefois revêtir un aspect moins personnalisé, davantage formaté. Un demi-inconvénient, compensé par des sources d’information élargies permettant aux dirigeants et aux managers de construire leur propre transformation et d’acquérir des compétences s’appliquant pleinement à leur entreprise. Au travers de cette nouvelle prise en main, le coach en présentiel trouverait sa place en tant qu’accompagnateur, en surveillant et intervenant sur des points plus précis. De quoi offrir une nouvelle vision du coaching et, aussi, de le démocratiser.

Formations sur le même sujet :