Le MOOC, une fois testé, séduit une grande majorité de stagiaires

Par , le 27/10/2014

D’abord réservés aux étudiants, les MOOCs dédiés au monde de l’entreprise s’installent progressivement dans le paysage de la formation professionnelle. Et dans ce domaine aussi, ils ne laissent que peu de personnes insensibles, même si certaines réserves, quant à leur utilisation, restent indispensables.

 Actualité : Le MOOC, une fois testé, séduit une grande majorité de stagiaires

Après avoir conquis les grandes écoles et les universités au point de devenir des éléments de base de chaque apprentissage, les ​MOOCs s’installent aujourd’hui dans l’entreprise. Les offres disponibles sont toujours plus nombreuses, tout en respectant leur principe de base : la distillation d’un cours sur plusieurs séquences courtes et à distance. Et là encore, le phénomène se poursuit, séduisant tous ceux qui s’y essaient.

Ainsi, selon un récent sondage, 80 % des apprenants déclarent que la formation en MOOC a parfaitement répondu à leurs attentes. Les points positifs mis en avant concernent principalement le ​côté ludique qui n’est pas sans rappeler les serious games, la simplicité d’utilisation et l’interactivité, associées à la possibilité d’échanger avec les autres stagiaires, en interne dans l’entreprise ou en dehors lors d’une formation commandée à un prestataire. Pour les 8 % de mécontents, c’est en revanche la durée trop courte de chaque session qui est d’abord pointée du doigt.

Solution de formation encore très récente, la valeur réelle des MOOCs reste cependant encore à démontrer. En effet, s’installer devant un ordinateur et travailler avec efficacité, seul, n’est pas donné à tout le monde, impliquant de la pugnacité et l’acquisition de bonnes méthodes d’apprentissage par soi-même. Une autre façon de rejoindre les bancs de l’école et qui explique peut-être aussi le fait de trouver en tranche d’âge la plus assidue, les salariés de 25-40 ans.

Formations sur le même sujet :