Les changements en matière de VAE depuis le 1er oct 2017

Par , le 05/12/2017

Le décret date du 4 juillet 2017 et est officiellement entré en application le 1er octobre de cette même année. Ainsi, la VAE connaît plusieurs évolutions pour favoriser son accessibilité et permettre au plus grand nombre d’en bénéficier. Le premier changement concerne les conditions d’ancienneté dans le poste pour disposer de cette mesure. Tandis qu’il [...]

article-tissot-VAE_122017Le décret date du 4 juillet 2017 et est officiellement entré en application le 1er octobre de cette même année. Ainsi, la VAE connaît plusieurs évolutions pour favoriser son accessibilité et permettre au plus grand nombre d’en bénéficier.

Le premier changement concerne les conditions d’ancienneté dans le poste pour disposer de cette mesure. Tandis qu’il fallait jusque-là justifier d’un minimum de trois ans pour pouvoir accéder au dispositif, il est désormais demandé de présenter une ancienneté de seulement une année sur l’emploi visé par la validation des acquis de l’expérience.

D’autre part, la liste des activités est élargie pour concerner les activités professionnelles salariées, bénévoles ou de volontariat, et celles exercées par des sportifs de haut niveau, des représentants syndicaux ou des élus locaux.
Enfin, le congé de VAE n’est plus soumis à un justificatif d’ancienneté. La durée est de 24 heures, sans distinction de contrat de travail entre un CDI ou un CDD.

Avec ces évolutions, l’objectif est clairement de développer la VAE. Elle permet d’obtenir une certification d’aptitude sur l’activité exercée, sans les diplômes habituellement requis. Un autre élément pourrait aussi favoriser les demandes : il n’existe désormais plus aucun délai pour achever la certification.

Estelle Guiton

Si vous souhaitez être accompagné(e) dans votre processus de VAE ou obtenir plus de détails sur l’actualité en matière de VAE, consultez nos experts.