Les entreprises s’organisent face aux difficultés de recrutement

Par , le 18/06/2015

Sans attendre des recrutements qui ne viennent pas, les entreprises des secteurs en manque de main-d’œuvre s’organisent depuis quelques années. Une démarche qui passe le plus souvent par des opérations de formation, sous toutes les formes.

Les enquêtes se suivent et se ressemblent. C’est du moins le cas de celle proposée par Pôle Emploi et le Crédoc. Les deux organismes font chaque année le point sur les secteurs en recherche de main-d’œuvre. Le constat pour cette année est une nouvelle fois semblable aux précédentes : 32,4 % des entreprises sondées avouent craindre ne pas arriver à trouver les bons profils à recruter, alors que le chômage bat des records.

Pour lutter contre ce phénomène, les groupes et entreprises concernés étudient désormais plusieurs solutions. Celles-ci ont le plus souvent un nom : la formation professionnelle. Chacun choisit alors son procédé avec une tendance depuis quelques années, celle de l’efficacité de la méthode. Ainsi, parmi les solutions à disposition, de nombreuses sociétés créent aujourd'hui leur propre centre de formation en obtenant pour cela les agréments indispensables.

Les apprentissages qui y sont dispensés viennent répondre aux besoins précis de recrutement, mais offrent aussi un diplôme conforme et reconnu aux apprenants. Pour exemple, les chaînes de restauration rapide sont les premières à encourager leurs salariés à suivre ces apprentissages, par la VAE ou le suivi d’un cursus traditionnel et scolaire en version accélérée notamment.

Autre technique de recrutement utilisée, associée à la formation : la mise en place d’une POE (préparation opérationnelle à l’emploi). Liée à Pôle Emploi, cette solution permet aux demandeurs d’emploi de suivre un stage de formation adapté avant l’embauche, tandis que l’entreprise s’engage à les recruter.

Enfin, si les emplois de serveurs, cuisiniers ou encore agents d’entretien sont les premiers concernés par ces mesures, d’autres professions rencontrent les mêmes difficultés. C’est le cas des métiers de l’informatique, entre autres.

Formations sur le même sujet :