Les formations issues du CPF prennent leur envol

Par , le 09/11/2015

Les demandes de formation et le nombre de dossiers validés dans le cadre du compte personnel de formation ne cessent de progresser. Les derniers chiffres de septembre montrent d’ailleurs une forte avancée en ce sens, portant le nombre de dossiers validés à plus de 101 700.

Le site moncompteformation.gouv.fr continue de recueillir les demandes et ouvertures de comptes. Au 1er novembre, selon les chiffres du ministère, plus de 2 millions avaient ainsi vu le jour dans le cadre du CPF. Sur la totalité, les inscriptions ont donné lieu à près de 120 000 ouvertures de dossiers de formation, dont près de 66 800 ont été validés.

Cette dernière donnée a connu une réelle évolution sur le seul mois d'octobre avec pas moins de 35 000 dossiers validés, confirmant les chiffres de septembre avec 30 000 demandes acceptées. Il y en avait eu environ 15 000 en août, 14 000 en juillet. De fait, le niveau d'acceptation est désormais très proche de l'ancien système, le DIF (droit individuel à la formation), qui voyait en moyenne 45 000 entrées en formation chaque mois. Il répond également, dès à présent, aux objectifs fixés par le gouvernement concernant le nombre de dossiers acceptés.

Le ministère délégué à l'Emploi et la Formation professionnelle met en avant l'idée de privilégier la qualité des apprentissages à la quantité, tout en mettant en avant un objectif de « plusieurs dizaines de milliers de dossiers » validés chaque mois.

Pour rappel, le compte personnel de formation donne droit à un maximum de 150 heures de formation mobilisables sur l'ensemble de la carrière de chaque actif. Les premières heures seront disponibles à compter du 1er janvier 2016. Le site Web dédié permet, quant à lui, à chaque salarié de transférer dès à présent les heures de DIF non utilisées. Dans le même temps, ce sont quelque 23 millions de personnes qui y ont naturellement accès, bien loin des 2 millions de comptes déjà ouverts…

Catégories de l'article :

Formations sur le même sujet :