Les formations pré-embauche

Par , le 24/08/2015

Deux formules permettent de se préparer par la formation à la prise d’un poste chez un employeur qui a retenu une candidature. Il s’agit de l’action de formation préalable au recrutement (AFPR) et la préparation opérationnelle à l’emploi (POE) individuelle ou collective. Ce sont deux mécanismes gérés directement par Pôle emploi.

Actualité : Les formations pré-embauche

La préparation opérationnelle à l’emploi

La POE permet d’embaucher directement à l’issue d’une période de formation, un candidat immédiatement opérationnel sur son poste de travail. L’acquisition des compétences peut se faire soit en interne dans l’entreprise même, soit par le biais d’un organisme de formation externe à l’entreprise.

Le demandeur d’emploi présélectionné sur l’emploi à pourvoir est formé sur une durée de 400 heures maximum afin de lui permettre d’acquérir les qualifications et compétences professionnelles nécessaires.

Notez-le : la POE peut être individuelle ou collective.

Une aide au financement est versée par Pôle emploi à l’employeur une fois la formation réalisée à l’appui de l’embauche du candidat formé :

  • une aide maximale de 5 euros par heure pour une formation interne, dans la limite de 2 000 euros ;
  • une aide maximale de 8 euros par heure de formation externe, soit 3 200 euros au maximum pour 400 heures de formation.

Notez-le : l’employeur peut s’adresser à son OPCA pour financer tout ou partie du coût restant pour les heures de formation réalisées par un organisme de formation s’il est signataire de la convention avec Pôle emploi.

La POE doit permettre de pouvoir proposer un emploi en :

  • CDI ;
  • CDD de 12 mois minimum ;
  • contrat de professionnalisation à durée indéterminée ou d’au moins 12 mois ;
  • contrat d’apprentissage d’au moins 12 mois.

Notez-le : si le contrat est à temps partiel, la durée hebdomadaire doit être égale au moins à 20 heures.

L’aide est versée à l’employeur :

  • au terme de la formation et au plus tôt au jour de l’embauche ;
  • ou au terme de la formation réalisée par un organisme de formation extérieur ;
  • ou au terme d’un bilan et d’une décision expresse de Pôle emploi.

L’action de formation préalable au recrutement

Ce processus permet à un demandeur d’emploi de se former afin de répondre à une offre d’emploi pour laquelle il lui manque des compétences. En contrepartie, l’employeur percevra une aide par Pôle emploi.

Pour cela, ce dernier doit déposer une offre d’emploi sur le site de Pôle emploi et doit s’engager à embaucher le demandeur d’emploi :

  • en CDD de 6 à 12 mois ;
  • en intérim pendant au moins 6 mois ;
  • en contrat de professionnalisation à durée déterminée d’au moins 6 mois mais moins de 12 mois.

On remarque que l’AFPR concerne des contrats de courte durée alors que la POE vise des contrats plus durables.

Notez-le : comme pour la POE, si le contrat est à temps partiel, la durée hebdomadaire doit être égale au moins à 20 heures.

Le montant de l’aide est identique à celle relative à la POE ainsi que le moment de versement.

Démarches pour bénéficier de la POE ou de l’AFPR

Dans un premier temps, il appartient à l’employeur de déposer une offre d’emploi sur le site de Pôle emploi.

Ensuite, il faut établir avec ce dernier un plan de formation précisant :

  • les objectifs pédagogiques et les compétences que le demandeur d’emploi doit acquérir ;
  • le lieu de formation ;
  • le contenu et les modalités pratiques de réalisation de la formation.

Ensuite, il faut procéder à la signature de la convention de formation avec Pôle emploi.

Attention : dans le cadre de la POE, l’organisme de formation et l’OPCA peuvent être signataires de la convention.

Enfin, il faut désigner un tuteur au sein de l’entreprise.

Notez-le : pour pouvoir bénéficier de l’aide, plusieurs documents doivent être transmis à Pole emploi comme par exemple la facture de l’entreprise ou encore le bilan de l’action.

Attention : en cas d’absence du stagiaire, l’employeur doit en avertir dans les plus brefs délais Pôle emploi.