Les MOOCs organisent leur avenir

Par , le 13/11/2014

Après une ascension rapide, les MOOCs s’organisent doucement. Ils revoient aujourd’hui peu à peu leur concept pour offrir davantage d’interactivité et de services, faisant ainsi pleinement leur entrée parmi les produits de formation professionnelle.

Actualité : Les MOOCs organisent leur avenir

Pour éviter un succès éphémère, les MOOCs ont pris le parti d’évoluer. C’est notamment le cas pour toutes les sessions proposées aux professionnels, dans une tendance venue, comme les programmes originaux, des États-Unis. Cette avancée fait suite à un constat simple : la fuite des candidats qui, après avoir pu bénéficier de la partie d’enseignement qui les intéressait, quittent très vite les sessions. Cette situation est d’autant plus vraie pour tous les participants ne cherchant pas à obtenir la certification liée à cette formation professionnelle.

Les premiers à avoir compris l’importance de prolonger ou revoir cet enseignement sont les entreprises, au travers de SPOCs qui emploient de plus en plus le côté ludique des jeux vidéo et, plus proche de la formation, des serious games. Dans le même temps, s’ils conservent leur esprit avec la diffusion de cours magistraux, ceux-ci s’octroient de plus en plus souvent des enseignants à la fois pédagogues et réels experts dans leur domaine.

Cette donnée va de pair avec une autre évolution des MOOCs, celle de l’accompagnement, à l’image de ce qui se fait aussi en e-learning. Toujours à distance, cela se traduit par exemple par l’organisation de tchats pour répondre aux questions qui reviennent le plus souvent et la mise en place de forums d’entraide.

Plusieurs initiatives, plus isolées, proposent aussi d’autres méthodes pour capter l’attention des participants, notamment dans le cadre de formations à but professionnel. Pour beaucoup, il s’agit d’exercices pratiques comme la présentation de projet de façon individuelle, la réalisation de vidéos ou la mise en œuvre de travaux collaboratifs, toujours à distance.

Formations sur le même sujet :