Les nouveaux métiers de la formation en entreprise

Par , le 26/04/2016

Il est clair que le monde de la formation professionnelle connait de profondes mutations comme l’utilisation massive des TIC. En effet, la formation se développe de manière plus opérationnelle. Cette dernière fait partie intégrante de la gestion des talents. Cependant, quelles sont les nouveaux métiers de la formation aujourd’hui et comment ces changements impactent ces derniers ?

La formation : stratégie orientée vers l'impact business

L'évolution la plus significative ces dernières années dans les métiers de la formation concerne le passage du « responsable formation administratif » au « responsable formation Business Partner » ou encore au « responsable formation stratégique ». Ce nouveau rôle lui confère plus d'autonomie mais surtout de responsabilités.

Par ailleurs, parmi les enjeux les plus développés dans les entreprises aujourd'hui, il y a les restructurations et les réorganisations de la gestion des talents et d'évaluation de la performance.

On le sait tous : la formation est le meilleur moyen pour développer les compétences et pour assurer la viabilité de l'entreprise.

Notez-le : cette dernière se transforme en profondeur et se réinvente ! Les métiers aussi !

De plus, la formation est le moyen le plus rapide et le plus efficace pour transmettre et développer une culture d'entreprise.

Par ailleurs, le responsable formation se consacre de plus en plus ces dernières années aux compétences en interne. Il apparait donc comme l'« apporteur de talents ».

 

Les dernières tendances

Depuis quelques années, la formation se voit attribuer de nouveaux métiers. En voici quelques exemples :

1-Le passage sur le terrain

En effet, suivre une formation, ce n'est plus s'asseoir sur une chaise à écouter le formateur dérouler sa présentation. Aujourd'hui, tout a changé ! En effet, les centres de formation allient à la fois formation présentielle et formation en ligne pour que la formation soit la plus vivante possible et la moins monotone. Le formateur devient « formateur terrain ».

Aujourd'hui, tout l'enjeu réside dans la « professionnalisation » du formateur car former et transmettre des compétences nécessitent des compétences particulières.

2-Le changement d'angle du responsable formation

Avec la disparition de la déclaration 2483, il a été démontré que l'on est passé d'une obligation de moyen à une obligation de résultat. L'intitulé de poste du responsable formation pourrait changer en «  Learning and development » c'est-dire en charge du développement et des apprentissages.

3-L'animateur de communauté d'apprentissage

Les chefs de projet ou encore les graphistes sont devenus ces dernières années des métiers reconnus au sein des centres de formation. En effet, ces derniers apportent une valeur ajoutée qu'un formateur « classique » ne peut parfois pas amener.

Il a été constaté ces dernières années que la formation était un levier essentiel de la transformation digitale et le développement d'un service formation digitalisée est devenu plus que primordial.

L'objectif étant de favoriser les nouvelles habitudes de travail et les nouveaux outils.

Ces dernières temps, le secteur de la formation se fond dans celui du digital.

Le responsable formation possède plusieurs cordes à son arc, voire même plusieurs métiers

Catégories de l'article :

Formations sur le même sujet :