Les nouvelles technologies au service de la formation

Par , le 04/01/2016

Les nouvelles technologies sont de plus en plus utilisées dans le domaine de la formation. L’intégration de nouvelles technologies dans les méthodes d’apprentissage ont bouleversé, ces dernières années, le monde de la formation en entreprise. En effet, accessibles partout et à tout moment, très ciblés ou plus courts, les modes d’apprentissages doivent répondre à de nouvelles exigences.

Le virtuel et le nouveau rôle du formateur

Actualité : Quel avenir pour la formation à l’heure du numérique ? - Tissot FormationLe virtuel suppose une redéfinition de la fonction du formateur. Ce dernier est devenu un facilitateur mais également un accompagnateur qui va aider le stagiaire à développer ses capacités de raisonnement et d'adaptation à l'aide de nouveaux outils. En effet, le virtuel introduit une nouvelle forme d'apprentissage.

De plus, il permet de développer une nouvelle forme d'intelligence collective et de réaliser des travaux collaboratifs de grande qualité.

Notez-le : les technologies numériques vont du plus simple vidéo projecteur à l'entreprise virtuelle en passant par d'autres procédés.

Par ailleurs, la réalité augmentée prend une place de plus en plus importante dans les méthodes d'apprentissage.

Les évolutions à venir s'appuieront de plus en plus sur l'utilisation des terminaux mobiles en permettant à l'apprenant de préparer une formation en amont et de la prolonger en aval au travers par exemple d'applications téléchargeables.

Néanmoins, l'utilisation du virtuel doit être faite avec précaution. En effet, ce dernier doit se poser comme un complément de la pratique réelle afin que la formation soit la plus complète possible. En effet, le formateur doit être vigilant sur l'utilisation du virtuel. Il doit maîtriser parfaitement les outils sinon le risque de perte de temps est considérable. Ce dernier doit également s'assurer que les stagiaires maîtrisent l'aspect interactif de la formation auquel cas le risque de dispersion est fort.

Les nouvelles tendances du e-learning

Le recours au e-learning est une tendance très lourde ces dernières années dans le secteur de la formation.

En effet, il s'agit d'une modalité d'apprentissage qui offre de multiples avantages, comme par exemple la flexibilité des programmes de formation ou encore une réduction des coûts pour l'entreprise. L'apprentissage tend vers une individualisation des solutions de formation.

Les nouvelles technologies sont intégrées aux offres e-learning : simulation, avatar, 3D, M-learning, visioformation…

Utiliser son smartphone afin de se former dans les transports en commun  est un exemple d'application déjà existante.

De plus, d'autres applications s'inspirent des réseaux sociaux et créés des communautés où chacun des formés peut s'impliquer dans le processus d'apprentissage. Le but premier est d'apprendre en s'amusant.

Notez-le : la formation proposée doit cibler très exactement le besoin du formé.

Il s'agit de le rendre plus actif, permettre une gestion des plannings et des absences plus simple comme le management, économiser des frais de déplacement. Ces univers permettent d'intervenir sans avoir la pression du groupe.

Cependant, de nombreuses entreprises n'ont recours au e-learning que pour perfectionner leurs salariés sur une technique ou un point précis ou en complément d'un stage en face à face. Mais certains secteurs d'activité se sont approprié immédiatement ces nouvelles technologies…

Notez-le : seulement un quart des salariés ont suivi un cours de e-learning et se déclarent satisfaits et également demandeurs de formation mêlant « réalisme et simulation ».

Il existe également le blended learning correspondant à un mix pédagogique entre de l'apprentissage classique en salle et de l'apprentissage à distance. Pour cela, l'entreprise doit industrialisée les principaux processus en jeu du blended learning : conception et réalisation des briques pédagogiques, méthodes d'agencement, diffusion grâce à une plateforme adaptée.

Aujourd'hui, le e-learning est une vraie demande de la part des entreprises et des salariés en termes de formations accessibles depuis un mobile, smartphone ou tablette.

De plus, les entreprises souhaitent aujourd'hui des solutions de formations distancielles plus courtes, entre 15 et 20 minutes et ciblées sur des situations professionnelles très précises.

Demain, il est difficile de se projeter sur l'utilisation des nouvelles technologies puisque ces dernières s'adapteront. En effet, de nouvelles expériences émergent dans les entreprises.

Notez-le : la technologie actuelle émergente est de Web 3.0. Il s'agit d'un web sémantique qui consiste à apporter des réponses utiles en fonction du profil de la personne.

Les nouvelles technologies vont permettre d'individualiser certains dispositifs de formation pour permettre à chaque salarié de bénéficier d'une formation sur mesure.

Les formations aux nouvelles technologies sont-elles efficaces ?

En effet, connaitre les récentes avancées du logiciel de bureau ou encore maîtriser toutes les fonctions du dernier iPhone, de nombreux salariés se sentent dépassés par les nouvelles technologies. Il est clairement impossible pour un salarié d'assumer qu'il ne connait pas les nouvelles technologies même les plus récentes. En effet, c'est reconnaître qu'ils deviennent progressivement « bas » et serait signe de vieillesse.

La question souvent posée est de savoir si elles sont l'avenir de la formation ou simplement un effet de mode ? Sont-elles vraiment efficaces ?

Une enquête a été menée concernant l'attente des salariés et qui a démontré que c'est la formation sur le terrain qui arrive en tête suivie de celle en salle et celle du terrain.  C'est en réalité une « soif de terrain accompagnée » que veulent les salariés.

Les nouvelles technologies utilisées pour les formations sont avant tout perçues comme « comme un complément aux méthodes traditionnelles ». En effet, pour apprendre, les salariés ont besoin des autres et notamment d'un tuteur ou d'un coach.

Catégories de l'article :