Les RSE au service du social learning

Par , le 15/06/2017

On apprend mieux en expérimentant les choses de manière concrète, mais aussi en observant les pratiques de nos pairs. Fort de cet enseignement s’est développée l’idée du social learning, avec comme premier instrument les réseaux sociaux d’entreprise, baptisés RSE.

Hier, on échangeait ses tuyaux autour de la machine à café. Les artisans prenaient sous leurs ailes un adolescent et leur faisaient bénéficier de leur savoir-faire. Aujourd’hui, on peut le faire de manière bien plus étendue grâce aux nouvelles technologies.

Les principaux outils du social learningLe premier outil auquel on pense lorsqu’on parle de social learning, c’est bien sûr les réseaux sociaux. Il y a d’abord eu les réseaux généralistes comme Facebook, twitter, puis professionnels, comme Linkedin et Viadeo (essentiellement tournés vers le recrutement) Se développent aujourd’hui des réseaux sociaux internes à l’entreprise : les RSE qui peuvent se révéler de très utiles relais de formation informelle. Il en existe de nombreux sur le marché. Pour choisir celui qui convient, il faut d’abord identifier l’usage que l’on veut en faire.

 

Le cabinet Lecko distingue cinq familles parmi eux :

  • Ceux qui servent la diffusion et la circulation de l’information comme Jive et Slack
  • Ceux qui structurent l’information et gèrent les connaissances comme Google+ et One Drive
  • Ceux qui favorisent la productivité comme Facebook Workplace ou Evernote
  • Ceux qui misent tout sur la collaboration, comme SeeMy et Prexens

Il faut ensuite l’alimenter afin qu’il s’y passe toujours quelque chose. Les utilisateurs pourront pour ce faire utiliser tous les outils nécessaires à l’interactivité du support (chat, échange vidéo, groupe de discussion, partage d’écran…)

La plateforme doit enfin être participative et valoriser les individus qui partagent leur connaissance d’une manière ou d’une autre (en leur attribuant par exemple un badge d’expert et leur donner un retour sur l’efficacité de leurs conseils).

Beaucoup d'entreprises se sont inspirées de l'encyclopédie participative en ligne Wikipédia pour créer des Wiki d'entreprise. Il s'agit alors d'un espace où est stocké l'ensemble des savoirs détenus par les employés. La facilité de la recherche est ici essentielle. Trop souvent, les gens renoncent à chercher la réponse pourtant présente sur un forum car celle-ci est mal classée et demande trop de temps en recherche. Simplicité, rapidité et échange sont donc les maîtres mots. 

Formations sur le même sujet :