L’état du contrat de professionnalisation

Par , le 18/10/2010

Le contrat de professionnalisation était plutôt en baisse en 2009 par rapport aux deux années précédentes. De 179 000 contrats signés l’année dernière, il est passé à 146 000 contrats signés.

Les secteurs qui font vivre le contrat de professionnalisation

En 2009, 88 % des nouveaux contrats de professionnalisation sont des CDD. Ils concernent dans un premier temps le secteur des services (81 % des contrats). Dans ce milieu, les « entrants issus du système scolaire se forment davantage ».

Dans un second temps, la majorité des contrats de professionnalisation signés l'ont été dans le secteur de la production. Métallurgie, mécanique, électricité… Ces secteurs sont très appréciés, notamment « par ceux ayant déjà signés un contrat de professionnalisation. ».

Le contrat de professionnalisation : pour quelle certification ?

64 % des contrats signés en 2009, préparent à un diplôme. On atteint même les 79 % dans le secteur des services aux particuliers. Ce pourcentage baisse fortement en ce qui concerne les services aux entreprises (52 %). Dans cette branche, la certification n'est véritablement visée que par à peine 36 % des contrats de professionnalisation signés.

« Au contraire, les qualifications de branche sont surreprésentées dans les spécialités des secteurs productifs industriels ». De plus, les certifications ministérielles sont beaucoup plus utilisées dans les différents secteurs du tertiaire, comme la comptabilité, la gestion ou encore le secrétariat.

Tissot Formation propose de nombreux cursus de formation professionnelle : formation paie, formation droit social

Formations sur le même sujet :