Mobile learning, solution nomade pour se former

Par , le 14/06/2013

Les solutions pour se former poursuivent leur développement. Dernière idée, le mobile learning ou M-learning. Proche de l’e-learning, cette nouvelle façon d’apprendre s’avère un bon complément aux outils existants.

La formation franchit un nouveau pas avec le M-learning

Nomadisme, mobilité sont aujourd’hui devenus des notions majeures dans le cadre des activités professionnelles. Mobile-learningCeux-ci se retrouvent aussi dans le domaine de la formation professionnelle. Tandis que l’e-learning poursuit son développement avec de nouveaux outils, c’est désormais une autre idée qui s’impose progressivement sur le secteur : le mobile learning. Sans remplacer les solutions en place, ce dernier vient davantage en complément, pour améliorer l’accès à l’apprentissage.

Également nommée M-learning, cette nouvelle façon de se former utilise les équipements mobiles. Smartphones, tablettes tactiles ou encore MP3 ou 4 sont ainsi les derniers outils de la formation à distance.

Mobile learning, entre avantages et inconvénients

Ces solutions d’apprentissage nomades offrent ainsi de nouvelles opportunités en lien avec l’évolution de l’organisation du travail, notamment avec le développement de la flexibilité horaire et en s’adaptant aux salariés en déplacement ou sans bureau fixe.

Leur installation sur l’un des appareils du quotidien simplifie leur emploi, permettant d’y accéder à tout moment dans le cadre d'un apprentissage informel facile à partager, plus ludique que la formation en centre ou en entreprise. C’est le cas pour des formations en anglais, utilisant aussi l’audio et la vidéo.

Reste que cette nouvelle technique, du fait de sa mobilité, est certainement moins adaptée à l’acquisition de connaissances plus complexes suivant l’environnement extérieur. D’autre part, sa perception dans l’entreprise peut également prendre une vision négative par une utilisation hors des heures de travail. Pour y pallier, il est recommandé de proposer cette forme d’apprentissage uniquement sur la base du volontariat.

D’autres applications au mobile learning pourraient voir le jour dans les prochains mois, notamment avec le développement de serious games. Ceux-ci viendraient alors compléter l’idée d’un apprentissage ludique, désormais reconnu comme efficace.

 

Formations sur le même sujet :