Multiplier les chances de réussite par la VAE collective

Par , le 06/06/2013

Connue pour être à l’initiative de l’employé, la validation des acquis peut aussi être proposée par l’entreprise. Celle-ci joue alors un rôle d’accompagnant, favorisant bien souvent la réussite des salariés participant à cette démarche.

L’entreprise, concernée par la VAE 

iStock_000007699303XSmallLa VAE évoque, pour un grand nombre de personnes, une démarche individuelle, à l’initiative des salariés ou demandeurs d’emploi. Celle-ci peut pourtant aussi être proposée par l’entreprise, offrant à plusieurs employés la possibilité d’en bénéficier.

La VAE collective devient alors un support efficace pour ouvrir de nouvelles professionnalisations. Ainsi, pour l’employeur, ce choix peut avoir plusieurs buts :

 

Le choix des salariés en VAE collective

La première étape, lors de la mise en place d’une validation des acquis au niveau de l’entreprise, concerne la sélection des salariés qui pourront bénéficier de cette VAE. Cela relève tout autant d’un choix stratégique de l’entreprise que de la volonté de l’employé, pour aboutir à un résultat gagnant-gagnant.

Outre une présentation générale du projet, il est souvent procédé à des entretiens individuels avec le RH pour vérifier la bonne motivation des personnes qui en profiteront. Une fois le choix effectué, l’aide à cet apprentissage peut être formalisée par la signature d’un contrat précisant l’engagement des deux parties. 

Le rôle de l’entreprise se situe, par la suite, davantage au niveau de l’accompagnement avec un soutien à la fois moral et logistique, notamment avec des aménagements d’horaires, la mise à dispositions d’outils de travail, ou encore la tenue de formations complémentaires si celles-ci s’avèrent nécessaires.

L’objectif est, dans tous les cas, précis : assurer la réussite des salariés pour leur permettre de valider leurs compétences et offrir à l’entreprise de nouvelles opportunités d’employabilité.

Formations sur le même sujet :