Octroyer des formations à ses salariés : un outil de fidélisation ?

Par , le 23/04/2015

Selon un sondage réalisé pour les Editions Tissot sur le thème de la fidélité à l’entreprise, plus d’un cadre sur 10 estime que le bénéfice de formations fait partie des éléments qui le poussent à rester dans son entreprise.

« La fidélité à l’entreprise », c’est le thème du dernier sondage des Editions Tissot réalisé par OpinionWay du 17 au 26 mars 2015, auprès de 1.062 salariés d’entreprises privées et publiques.

Les Français ont notamment été interrogés sur les éléments qui leur donnent le plus envie de rester fidèle à leur entreprise. Si la proximité de leur domicile et la stabilité de l’entreprise obtiennent le plus de suffrages (39 et 32 %), l’accès à des formations est également cité par 7 % des Français. Ce qui en fait pour les Français un critère aussi important que la perspective d’une promotion ou l’accès à des avantages en nature.

Chez les cadres, ils sont même 13 % à citer l’accès à des formations comme un critère important pour la fidélisation.

Actualité : Octroyer des formations à ses salariés : un outil de fidélisation ?

Rappelons que même lorsqu’un salarié ne demande pas à bénéficier de formations, l’employeur est tenu de le former tout au long de la relation de travail et ne doit pas laisser un salarié sans formation pendant de nombreuses années, au risque de devoir lui verser des dommages et intérêts. En effet, l’employeur doit non seulement assurer l’adaptation des salariés à leur poste de travail, mais aussi veiller au maintien de leur employabilité (Code du travail, art. L. 6321-1).

Découvrez tous les résultats du sondage ici :